Vélo Tout Terrain

L'enduro tout confort

-

Scott décline son Ransom 910 en version femme : pas de véritables différence­s avec la version homme si ce n'est son coloris purple, une belle peinture qui prend des reflets différents selon la luminosité, sa selle spécifique femme et les grips, plus fins. Voici mon ressenti après un test hivernal.

J’ai pu tester ce VTT sur mes terres alsacienne­s, avec du dénivelé, du chemin monotraces et technique. Mon avis a vite été tranché : le Contessa Ransom est un gros vélo. Il se destine clairement à des pratiquant­es chevronnée­s et qui vivent en station. Le Ransom vous offre deux positions de roulage : low et high (basse et haute). Pour changer cette position, il suffit de tourner une pièce située dans l’ancrage d’amortisseu­r haut à l’aide d’une clé. C’est assez bluffant car on a alors affaire à deux vélos bien différents. En position basse, le vélo devient hyper confortabl­e alors qu’il l’est déjà en position haute, il s’affaisse, et offre un grip énorme, surtout à l’arrière. Il est alors hyper sécurisant en descente. La très forte pente ne lui fait pas peur, et c’est même là qu’il excelle dans cette position basse. Par contre, je l’ai trouvé bien moins efficace en montée, voire pataud, malgré le mode traction qui modifie par un jeu de chambres d’air le débattemen­t à 120 mm. En position haute, on rééquilibr­e l’avant, on trouve une cinématiqu­e plus linéaire aussi et surtout on grimpe mieux. Le vélo devient plus polyvalent. Par contre, en basculant ainsi vers l’avant, on a un appui prononcé sur le périnée. Le Ransom est donc un gros vélo. Trop peutêtre ? Car quelque chose me chagrine, et c’est loin d’être un détail. Du haut de mon mètre 64, j’ai testé ce vélo en taille S. Je pèse 51 kg. Eh bien… d’abord la Fox 38 est bien trop grosse pour moi. Je suis allée jusqu’à mettre moins de 45 psi et à rouler sur du défoncé technique, ma fourche ne s’est jamais enfoncée de plus 30%, le maximum atteint. En plus de ne pas exploiter cette formidable fourche, je la trouve trop lourde pour mes petits bras. Enfin quand je dis trop lourde, c’est un tout, l’avant est lourd aussi du fait des roues de 29”, de ses gros pneus. Un saut ? Je n’arrive pas à lever la roue.

C’est dommage quand on a envie de jouer avec son vélo… Une Fox 36 aurait été plus adéquate et adaptée. A moins d’aller chez son vélociste et faire retirer des tokens. Ensuite, il y a ces pneus à la section dantesque : le 2.6, c’est bien sur un e-bike, mais là… il est impossible à emmener dans les montées, d’autant qu’avec l’inertie du 29”, il faut du gros mollet. Si c’était mon vélo, je lui collerais directemen­t du 2.4, au maximum, qui est déjà vraiment gros, pour rendre le Ransom plus roulant. Et puis il y a ce cintre de 80 cm, vraiment trop long, qui m’a fait taper les phalanges à plusieurs reprises sue des bran-chages. Au niveau de l’ergonomie du poste de pilotage, à la main gauche on a un blocage de fourche et amortisseu­r (le TwinLoc, spécifique à Scott), qui à mon sens est inutile : on ne roule pas sur la route avec un Ransom, hein ? Juste au-dessus se trouve la commande de tige de selle et j’ai eu tendance à souvent confondre les deux dans le feu de l’action. L’articulati­on du pouce avait aussi trop tendance à frotter la commande de blocage. Le Contessa Ransom 910, vitrine du savoirfair­e Scott, est un vélo hyper confortabl­e, quelle que soit la situation, sauf que ce confort est énergivore. Sa géométrie super compacte, je dirais presque de vélo all mountain, en fait un vélo facile. Un vélo qui peut tout encaisser, tout passer.

A qui le conseiller ?

A une skieuse habitant en station, qui passe au VTT l’été, qui sait déjà bien s’exprimer sur un VTT et qui saura exploiter son potentiel en descente. Mais brindille, s’abstenir !

 ??  ?? 5 699 € | Environ 14 kg en taille S sans pédales | Débattemen­t av. et ar. 170 mm Pratique : enduro, montagne
5 699 € | Environ 14 kg en taille S sans pédales | Débattemen­t av. et ar. 170 mm Pratique : enduro, montagne
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France