Vélo Tout Terrain

ROULER SUR UN VTT FÉMININ,, QUEL INTÉRÊT ?

-

Elles ont la vie dure, les idées reçues ! Celle qui veut qu’un vélo féminin soit simplement peint en rose, et agrémenté de composants dédiés, est encore largement répandue. Tout comme celle qui prétend qu’un vélo féminin est forcément moins performant qu’un vélo masculin. Dynamitons ces préjugés, et surtout penchons-nous sur l’intérêt que revêt une géométrie pensée pour la morphologi­e féminine. DES DIFFÉRENCE­S MORPHOLOGI­QUES

Je vous vois venir d’ici : il y a autant de morphologi­es différente­s que de femmes. C’est vrai. Mais il existe des divergence­s immuables entre les mensuratio­ns féminines et masculines. L’essentiel des recherches à ce propos ont été menées par la NASA, et les résultats sont sans appel. En comparant un homme et une femme de même taille, on constate que les femmes ont un buste plus court (-2%) mais des bras plus longs (+0,2%), tout comme les jambes (+1,8%). Ces différence­s de proportion­s sont d’ailleurs encore plus prononcées chez les petits gabarits (hommes et femmes d’1m60 par exemple) que chez les individus plus grands. A cela s’ajoute un centre de gravité plus bas, plus en arrière chez les femmes, mais aussi une manière différente de solliciter leurs groupes musculaire­s pour pédaler. Des recherches internatio­nales ont ainsi démontré que les femmes utilisent davantage le Rectus Femoris (avant de la cuisse) que les hommes lorsqu'elles pédalent.

LA NÉCESSITÉ D’UNE GÉOMÉTRIE SPÉCIFIQUE

Ces différence­s anatomique­s conduisent à la réflexion suivante : sur un vélo conçu pour les hommes, une femme est-elle dans une position idéale pour être confortabl­e et utiliser tout son potentiel physique ?

En installant une femme sur un cadre homme (qui se rapproche le plus de sa taille), les études révèlent qu'elle se retrouve trop penchée et allongée. Cela impacte non seulement sa puissance et son efficacité de pédalage, mais aussi son équilibre qui joue sur le contrôle du vélo. Cela va également impliquer des douleurs aux dos, épaules, cervicales, etc…

En plus des études menées par la NASA,

Liv Cycling s’est appuyé sur un programme de recherche et développem­ent de plus d’un an auprès de femmes du monde entier (neuf pays différents) pour créer des géométries spécifique­ment adaptées à la morphologi­e féminine. Pourtant, avec la tendance actuelle du bike fitting, on a vraiment conscience de l’importance de faire matcher au mieux son vélo avec sa morphologi­e : alors pourquoi continuer de rouler sur un vélo créé pour un homme ?

SUR LE TERRAIN

Quand j’ai testé un VTT Liv pour la première fois, j’étais curieuse de sentir une quelconque différence avec mon VTT habituel (masculin) : j’avais vraiment envie de mettre à l’épreuve cette géométrie féminine. Et puis, en fait, je n’ai rien remarqué de particulie­r. J’avais juste envie de continuer à rouler, comme si j’avais toujours eu ce vélo en main. Je n’avais même pas envie de faire un petit réglage, de changer quoi que ce soit. Et j’ai alors compris que c’était ça le plus bluffant : je me sentais immédiatem­ent à l’aise sur le vélo comme si j’avais roulé plusieurs semaines avec. Une évidence, finalement.

A la fin de la saison, je me suis aussi rendue compte que je n’avais plus de douleurs lombaires quotidienn­es, alors que les maux de dos étaient un peu l’histoire de ma vie auparavant. Ce confort et cette confiance que je ressens sur mon vélo me permettent de progresser davantage, d’aller chercher mes propres limites et surtout, prendre encore plus de plaisir !

 ??  ?? Retrouvez Lucy Paltz sur : Instagram > @lucypaltz Facebook > @GravityLad­ies
Retrouvez Lucy Paltz sur : Instagram > @lucypaltz Facebook > @GravityLad­ies
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France