Jar­din Des roses, si­non rien !

Elle est la pe­tite pré­fé­rée des Fran­çais, la plus re­pré­sen­tée dans nos jar­dins éga­le­ment. Conseils pour choi­sir, plan­ter et soi­gner la reine des fleurs.

Vie Pratique Féminin - - SOMMAIRE - Par Chan­tal Ke­rau­den

Quels ro­siers ?

Vous choi­si­rez les buis­sons pour vos mas­sifs et plates-bandes, as­so­ciés à des vi­vaces. Les ar­bus­tifs com­po­se­ront des haies va­riées ou des bos­quets. Les couvre-sols se­ront par­faits pour gar­nir un ta­lus in­grat ou for­mer de jo­lies cas­cades sur des mu­rets. Pa­lis­sés sur une per­go­la ou un mur, les grim­pants ap­por­te­ront im­mé­dia­te­ment une touche ro­man­tique au jar­din. Les lianes, très vaillantes, ha­bille­ront vos vieux arbres ou mas­que­ront une construc­tion dis­gra­cieuse. En­fin, les tiges et les pleu­reurs, à la du­rée de vie li­mi­tée, sou­li­gne­ront élé­gam­ment al­lée et mixed-bor­der.

Com­ment les choi­sir ?

As­su­rez-vous que votre plante a été gref­fée sur R. ca­ni­na ou R. laxa, des églan­tiers com­muns qui ré­sistent à la chlorose (jau­nis­se­ment des feuilles). Ché­tifs au dé­mar­rage, ils sont par­fai­te­ment adap­tés aux ter­rains cal­caires et dif­fi­ciles. La force des ra­meaux n’est donc pas for­cé­ment un re­père… En re­vanche, un ca­pu­chon de cire au bout des branches doit vous aler­ter : les plants ont été ar­ra­chés trop tôt, alors qu’ils étaient en­core en sève. Ils ne don­ne­ront pas de bons ré­sul­tats.

Quand les plan­ter ?

Mis en terre du 15 no­vembre jus­qu’à la mi-mars, les ro­siers à ra­cines nues fleu­ri­ront dès les beaux jours. La plan­ta­tion de fin de prin­temps qui laisse peu de temps aux ra­cines pour s’ins­tal­ler, est plus aléa­toire que celle d’au­tomne qui fait ga­gner une an­née. Les ro­siers en conte­neur peuvent être plan­tés n’im­porte quand, mais ils au­ront soif tout le pre­mier été ! Creu­sez une fosse de 40 x 40 cm. En­ri­chis­sez la terre avec du com­post ou une poi­gnée de corne broyée, à ac­tion lente. Dis­po­sez les ra­cines à plat, au fond du trou. Re­cou­vrez, tas­sez et faites une pe­tite cu­vette pour re­te­nir l’eau d’ar­ro­sage. Éloi­gnez vos ro­siers des arbres concur­rents. Par ailleurs, bien que cer­tains soient dits ré­sis­tants à la mi-ombre (Ice­berg, Mme Al­fred Car­rière ou Ghis­laine de Fé­li­gonde…) sa­chez qu’un ro­sier doit bé­né­fi­cier d’au moins quatre heures de so­leil par jour pour pros­pé­rer.

Et après ?

Un ar­ro­sage au pied en fin de jour­née les ren­for­ce­ra et évi­te­ra les ma­la­dies (oi­dium et taches noires). Aux pre­miers signes, ôtez les feuilles at­teintes et je­tez-les. Trai­tez pré­ven­ti­ve­ment avec du pu­rin de prêle, d’or­tie ou de la bouillie bor­de­laise aux­quels vous ajou­te­rez du lait en­tier pour ren­for­cer l’adhé­rence. At­ti­rez les pré­da­teurs na­tu­rels du pu­ce­ron, larves de chry­sopes et coc­ci­nelles, en ins­tal­lant des abris à in­sectes à proxi­mi­té. Pour pa­lis­ser les va­rié­tés grim­pantes, pré­fé­rez l’osier ou le ra­phia au fil de fer, bles­sant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.