Marc-An­toine Boi­din, des­si­na­teur de « La Guerre des Sambre – Maxime & Cons­tance », nous en dit plus.

Vie Pratique Féminin - - LIVRES -

Com­ment cette col­la­bo­ra­tion avec Ys­laire est-elle née ?

L’édi­teur m’a contac­té pour un projet se­cret. Quand j’ai dé­cou­vert qu’il s’agis­sait de par­ti­ci­per à l’aven­ture « Sambre », j’ai eu une double ré­ac­tion : une joie im­mense d’abord, bien sûr, et tout de suite après une es­pèce d’ef­froi… La peur de ne pas être à la hau­teur. Un peu comme ce que doit res­sen­tir un ac­teur fran­çais, ha­bi­tué aux se­conds rôles, pres­sen­ti tout à coup pour le rôle prin­ci­pal du pro­chain Scor­sese !

Vous aviez dé­jà des­si­né la pré­cé­dente tri­lo­gie de « La Guerre des Sambre ». Par­ti­ci­per à cette nouvelle page de l’his­toire (2 autres tomes

à ve­nir) vous te­nait-il à coeur ?

Le prin­cipe ini­tial était de chan­ger de des­si­na­teur à chaque tri­lo­gie. Mais à la fin de « Wer­ner & Char­lotte », la pré­cé­dente sé­rie, j’ai lan­cé à Ber­nard Ys­laire, presque comme une bou­tade : « C’est dom­mage que l’on s’ar­rête là, je com­mence à peine ! » Il faut croire que l’idée a fait son che­min… Ber­nard a ain­si si­tué l’ac­tion près d’Ar­ras, ma ville d’ori­gine, sans doute pour m’im­pli­quer da­van­tage. J’ai pu prendre pour mo­dèle du châ­teau des Sambre ce­lui de Dui­sans, qui abrite au­jourd’hui un col­lège où mes pa­rents ont fait toute leur car­rière. La chambre de Char­lotte de Sambre est si­tuée dans l’an­cien bu­reau de ma mère, psy­cho­logue sco­laire. Na­tu­rel­le­ment, ce­la crée un lien af­fec­tif fort avec le dé­cor. Quand j’ai dé­cou­vert le scé­na­rio, c’en était même par­fois trou­blant ! Heu­reu­se­ment, mes sou­ve­nirs d’en­fance ne sont évi­dem­ment pas du tout ceux des Sambre !

Qu’est-ce qui, se­lon vous, fait la force de cette sa­ga ?

Je di­rais, en tant que lec­teur de la sé­rie ini­tiale des « Sambre », que c’est l’in­ten­si­té hu­maine des per­son­nages ; ils sont psy­cho­lo­gi­que­ment très construits. Il y a aus­si, chez Ber­nard Ys­laire, un art de rendre les lec­teurs ac­tifs en culti­vant l’art de la sug­ges­tion : gui­dés par les émo­tions sus­ci­tées par les dia­logues et la mise en scène, ils re­cons­truisent men­ta­le­ment ce qui n’est pas mon­tré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.