Pour un mo­ral tou­jours au top

Si la dé­prime est un mal-être psy­cho­lo­gique, il est pour­tant pos­sible de la soi­gner en pas­sant par le corps, à l’aide de plantes. Tour d’ho­ri­zon des so­lu­tions phy­to­thé­ra­peu­tiques.

Vie Pratique Feminin - - SOMMAIRE - PAR MAËLYS PEITEADO

Les « coups de mou », ça ar­rive à tout le monde. Que ce soit à cause de l’hi­ver qui traîne en lon­gueur, d’un tra­vail peu sa­tis­fai­sant, d’une peine de coeur ou de la perte d’un être cher, le corps agit plus ou moins de la même ma­nière : fa­tigue gé­né­ra­li­sée, sen­ti­ment d’échec, dé­cou­ra­ge­ment, mo­ro­si­té, crises de larmes et par­fois même dé­pres­sion. AVANT D’AL­LER CHEZ LE MÉ­DE­CIN

Si l’avis d’un spécialiste est très im­por­tant, ne se­rait-ce que pour diag­nos­ti­quer le type de dé­prime dont on souffre, il existe tou­te­fois des plantes idéales en cas de baisse de mo­ral, ca­pables de don­ner un coup de fouet et d’ai­der à re­mettre le pied à l’étrier.

LES MÉ­DI­CA­MENTS NA­TU­RELS

On consomme donc des an­ti­dé­pres­seurs na­tu­rels comme l’es­tra­gon en in­fu­sion ou en huile es­sen­tielle ; l’an­ces­tral ging­ko bi­lo­ba, en ex­trait stan­dar­di­sé ; l’hy­sope en in­fu­sion ou en huile es­sen­tielle (elle aide no­tam­ment à vaincre le cha­grin et la culpa­bi­li­té) ; la ver­veine sous forme de gé­lules, d’in­fu­sion ou d’huile es­sen­tielle, par­ti­cu­liè­re­ment ef­fi­cace après

une ma­la­die ; la mélisse, dont l’in­fu­sion aide à lâ­cher prise ; l’huile es­sen­tielle d’ylang-ylang ; la bour­rache, en huile es­sen­tielle ou en ti­sane ; la rho­dio­la en gé­lules, ti­sanes ou ex­trait ; la scu­tel­laire, en in­fu­sion ou en tein­ture mère ; ou en­core l’élixir dé­prime fleurs de Bach, qui com­bine des plantes pour plus d’ef­fi­ca­ci­té (ajonc, mou­tarde, châ­tai­gnier, églan­tine, saule, gen­tiane…).

POUR UNE UTI­LI­SA­TION RÉ­GU­LIÈRE

Pour les dé­pres­sions lé­gères ou mo­dé­rées, des plantes comme le sa­fran ou la mélisse of­fi­ci­nale sont toutes dé­si­gnées.

LA COU­LEUR QUI ME FAIT DU BIEN Le rouge, puis­sant, est une cou­leur cha­leu­reuse, forte et re­vi­go­rante qui sym­bo­lise aus­si l’amour. Elle en­ve­loppe, ré­chauffe le coeur et donne de l’éner­gie pour al­ler de l’avant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.