Bien-être Cryo­thé­ra­pie, je fais peau neuve !

La cryo­thé­ra­pie, ou thé­ra­pie par le froid, est la nou­velle mé­thode pour perdre du poids et prendre soin de soi. Que vous brû­liez d’en­vie de tes­ter ou que ce­la vous laisse de glace, on vous ex­plique tout !

Vie Pratique Feminin - - VERTEMENT BELLE - PAR YAS­MINE CHOUKAIRY

La cryo­thé­ra­pie, vous con­nais­sez ? Cette tech­nique consiste à to­ni­fier vi­si­ble­ment la peau grâce… au froid ! Elle est par­faite contre la cel­lu­lite, et idéale pour raf­fer­mir la peau. Bref, on ne compte plus les ef­fets bé­né­fiques de ce soin ! On vous pro­pose même une cryo­thé­ra­pie mai­son, fa­cile à faire et su­per-ef­fi­cace.

Voi­là en­core une nou­velle mé­thode bien étrange pour se faire du bien : sup­por­ter des tem­pé­ra­tures ex­trêmes afin d’al­ler mieux . Bê­tises di­ront cer­tains. Et pour­tant. La cryo­thé­ra­pie, terme qui vient du mot kruos, si­gni­fiant « froid » en grec an­cien, nous ar­rive tout droit de la mé­de­cine du sport. De­puis des dé­cen­nies, les spor­tifs de haut ni­veau soignent leur corps après l’ef­fort grâce à cette tech­nique. Al­lant du bain de froid – qui consiste à s’im­mer­ger dans un mé­lange d’eau et de glace – à l’im­mer­sion en cais­son – c’est-à-dire pas­ser quelques mi­nutes dans une boîte où la tem­pé­ra­ture at­teint - 160 °C –, les ef­fets bé­né­fiques du froid sur notre corps ne sont plus à prou­ver.

BON POUR MA SAN­TÉ

Avant toute chose, la cryo­thé­ra­pie per­met d’apai­ser les dif­fé­rentes dou­leurs mus­cu­laires ou ar­ti­cu­laires pro­vo­quées par un ef­fort trop im­por­tant, et aide aus­si à trai­ter cer­taines pa­tho­lo­gies comme les rhu­ma­tismes. En

abais­sant la tem­pé­ra­ture des tis­sus, le froid vient li­mi­ter l’in­flam­ma­tion et ré­duire la dou­leur. Puis le cer­veau met en veille les or­ganes non vi­taux comme les ex­tré­mi­tés afin de gar­der de l’éner­gie pour le coeur ou le cer­veau, entre autres. Notre fré­quence car­diaque se calme, et notre or­ga­nisme se met au ra­len­ti.

CONTRE LES KI­LOS EN TROP

Ap­pli­quée sur des zones ci­blées, la cryo­thé­ra­pie aide aus­si à se dé­bar­ras­ser des poi­gnées d’amour et autre cel­lu­lite. My­riam Zlot­nik, na­tu­ro­pathe et so­phro­logue, pro­pose des soins à base de cryo­thé­ra­pie. À l’aide d’une tête de mas­sage dont la tem­pé­ra­ture des­cend à - 10 °C, elle tra­vaille à di­mi­nuer l’in­flam­ma­tion, re­lance la cir­cu­la­tion san­guine et raf­fer­mit la peau… « At­ten­tion ce­pen­dant, ce­la ne fonc­tionne que si c’est cou­plé à des exer­cices ré­gu­liers et une ali­men­ta­tion équilibrée », alerte-t-elle. Autre mé­thode, mais plus ex­trême : la cryo­li­po­lyse. Une ma­chine est pour­vue d’ap­pli­ca­teurs qui « as­pirent » la zone à trai­ter et dif­fusent un froid de - 11 °C, ce qui dé­clenche une apop­tose, c’est-à-dire la mort des cel­lules grais­seuses. Moins agréable, par­fois dan­ge­reux (il est pos­sible que ce­la abîme la peau) mais tout aus­si ef­fi­cace.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.