9 L’AVOINE

Vie Pratique Féminin - - DOSSIER -

Cé­réale de la fa­mille des gra­mi­nées, l’avoine se­rait culti­vée par l’homme de­puis en­vi­ron 2500 avant Jé­sus-christ en Eu­rope cen­trale. Sa ré­colte ser­vait alors pour l’ali­men­ta­tion des ani­maux d’éle­vage, sur les­quels elle avait une ac­tion sti­mu­lante. Ce n’est que ré­cem­ment qu’elle est en­trée dans l’ali­men­ta­tion hu­maine, tout d’abord dans les pays an­glo-saxons et scan­di­naves. De­puis, elle a fait l’ob­jet de nom­breuses études, qui ont confir­mé ses for­mi­dables pro­prié­tés thé­ra­peu­tiques et min­ceur. L’avoine est in­con­tes­ta­ble­ment la plus com­plètes des cé­réales, ce qui lui vaut d’ailleurs son sur­nom de « reine des cé­réales » !

Long­temps as­so­ciée au por­ridge – cette bouillie de cé­réales chère aux An­glais qui ne fait pas l’una­ni­mi­té au pays de la ba­guette –, l’avoine com­mence à être lar­ge­ment ré­ha­bi­li­tée pour ses nom­breuses ver­tus. C’est une bonne chose, car cette pe­tite cé­réale bat à plate cou­ture le pain blanc sur le plan de la min­ceur et de la san­té, et elle se consomme de mille et une fa­çons gour­mandes…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.