C’est de sai­son – Mes pri­meurs pour une bonne re­prise

Au­tomne oblige, il est temps de se re­cen­trer sur son as­siette pour at­ta­quer l’an­née en pleine forme ! Voi­ci notre or­don­nance avec les lé­gumes de sai­son qu’il vous faut pour une ren­trée au top !

Vie Pratique Féminin - - SOMMAIRE - PAR LISE LAFAURIE

L’ARTICHAUT POUR LA DÉ­TOX

L’artichaut est LE lé­gume à faire fi­gu­rer au me­nu cette ren­trée, pour se re­mettre des ex­cès es­ti­vaux et com­men­cer l’an­née du bon pied. Dé­tox par ex­cel­lence, il est à la fois diu­ré­tique (il fa­ci­lite l’éli­mi­na­tion), cho­lé­ré­tique (il sti­mule la sé­cré­tion bi­liaire, pour une bonne di­ges­tion) et sti­mu­lant du foie. Il est riche en cy­na­rine, po­tas­sium et inu­line, qui ont un ef­fet dé­pu­ra­tif et drai­nant ; il est une très bonne source de pro­téines et de fibres, ce qui en fait un coupe-faim na­tu­rel très ef­fi­cace ; et en­fin, c’est un vé­ri­table cock­tail de vi­ta­mines et de mi­né­raux (dont le fer et la vi­ta­mine C), par­faits pour se re­mettre en forme. Deux va­rié­tés se dis­putent la ve­dette : le ca­mus de Bre­tagne, gros et rond, qui ne se mange que cuit (de pré­fé­rence à la va­peur), et le vio­let de Pro­vence (ou poi­vrade), pe­tit et al­lon­gé, qui peut se man­ger cru.

Comment je le mange ?

Si on le mange le plus sou­vent à la vi­nai­grette, il existe de nom­breuses autres re­cettes délicieuse­s et ori­gi­nales ! Il est no­tam­ment dé­li­cieux far­ci à la viande ou aux cham­pi­gnons (fa­ri­goule), en tar­ti­nade (le coeur est cuit à la poêle dans de l’huile d’olive et de l’ail, puis écra­sé avec un jus de ci­tron), en ca­viar (ré­duit en pu­rée avec de l’huile d’olive et du par­me­san) ou en­core à l’ita­lienne (ar­ti­chauts vio­lets en sa­lade avec des an­chois, du par­me­san et du jus de ci­tron).

Sa va­leur ca­lo­rique

Il est peu ca­lo­rique, avec 33 ca­lo­ries pour 100 g ! At­ten­tion ce­pen­dant à ne pas avoir la main trop lourde sur la vi­nai­grette… qui fait ra­pi­de­ment pen­cher la ba­lance !

Choi­sissez des ar­ti­chauts bien lourds, avec des feuilles très fer­mées, sans au­cune tache noire d’oxy­da­tion – signe que le lé­gume est sur son étal de­puis plu­sieurs jours.

LES BLETTES, AMIES DE MON BRON­ZAGE

Cette plante her­ba­cée dont la cou­leur va­rie du vert au rouge en pas­sant par le jaune est consom­mée de­puis l’an­ti­qui­té pour sa sa­veur douce et sa tex­ture très fon­dante. Ses côtes très char­nues se cui­sinent comme des car­dons, et ses feuilles cuites et ha­chées comme des épi­nards. Les blettes sont riches en mi­né­raux va­riés (cal­cium, phos­phore, po­tas­sium et so­dium). Autre atout – et non des moindres –, elles sont éton­nam­ment riches en bê­ta­ca­ro­tène puis­qu’une por­tion de 200 g de blettes cuites couvre la to­ta­li­té des be­soins quo­ti­diens en pro­vi­ta­mine A !

Comment je les mange ?

En soupe, en pu­rée, en gra­tin, sau­tées dans de l’huile d’olive avec de l’ail et des pi­gnons, en quiche ou en­core en flan : la tex­ture et la sa­veur des blettes per­mettent toutes les dé­cli­nai­sons sa­lées ! (Voir re­cette p. 95.)

Sa va­leur ca­lo­rique

Avec leurs 20 pe­tites ca­lo­ries aux 100 g, les blettes font par­tie des lé­gumes les moins ca­lo­riques !

LE CHOU-FLEUR POUR LA SAN­TÉ

Il a le vent en poupe de­puis quelques an­nées ! C’est le ré­gime

heal­thy qui a re­do­ré son bla­son, alors qu’il souf­frait d’une image peu gla­mour et ar­chi-vieillotte. Par ailleurs, c’est un concentré d’an­ti­oxy­dants, de mi­né­raux et de vi­ta­mines : par­fait pour at­ta­quer l’au­tomne !

Comment je le consomme ?

On ou­blie le gra­tin de chou-fleur et on l’ose en cur­ry, en bei­gnets, rô­ti au four ou en­core en ta­jine. Il se ma­rie très bien avec la co­riandre et le cu­min. Le chou­fleur est éga­le­ment dé­li­cieux cru, à trem­per dans des pe­tites sauces froides.

Sa va­leur ca­lo­rique

Elle est toute douce : 20 ca­lo­ries seu­le­ment aux 100 g.

LA COURGE SPA­GHET­TI POUR UN VENTRE PLAT

Cette drôle de courge ovale et jaune pâle est sans conteste le lé­gume le plus sur­pre­nant chez notre pri­meur ! Une fois cuite, sa chair se dé­tache à la four­chette en longs fi­la­ments fermes qui res­semblent à s’y mé­prendre à des spa­ghet­tis, d’où son nom. D’un goût as­sez neutre, ces spa­ghet­tis vé­gé­taux se sub­sti­tuent par­fai­te­ment aux pâtes dans la confec­tion de re­cettes tra­di­tion­nelles. La courge spa­ghet­ti ap­par­tient à la fa­mille des cu­cur­bi­ta­cées, comme le po­ti­ron, la cour­gette ou le pâ­tis­son, avec qui elle par­tage une ex­cel­lente den­si­té nu­tri­tion­nelle. Elle est par­faite pour re­trou­ver la ligne au re­tour des va­cances !

Comment je la mange ?

Comme les spa­ghet­tis de blé ! À la bo­lo­gnaise, en gra­tin, à la crème et au sau­mon, à la car­bo­na­ra…

Sa va­leur ca­lo­rique

Elle af­fiche 31 ca­lo­ries aux 100 g : elle est donc trois fois moins ca­lo­rique que les pâtes !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.