Forme – L’es­ca­lade, le sport qui monte !

Ah, s’éle­ver à la ver­ti­cale, s’of­frir le fris­son du ver­tige en pleine na­ture !… L’es­ca­lade fait rê­ver les amateurs de sen­sa­tions fortes, certes, mais aus­si celles que le vé­lo el­lip­tique et le ta­pis de course ne font plus rê­ver. Et on les com­prend !

Vie Pratique Feminin - - SOMMAIRE - PAR LU­CIE TA­VER­NIER

AC­CES­SIBLE À TOUS

La cote d’amour de l’es­ca­lade s’ex­plique par l’ou­ver­ture d’un grand nombre de salles ci­ta­dines ces cinq der­nières an­nées.

« Nous bé­né­fi­cions de l’ef­fet de las­si­tude res­sen­ti vis-à-vis des salles de fitness », af­firme Tho­mas Mon­nier, di­rec­teur tech­nique de What’s Up, qui compte trois salles d’es­ca­lade en mé­tro­pole lil­loise, dans le nord de la France. Et si la dis­ci­pline fait de plus en plus d’adeptes, c’est parce qu’elle est ac­ces­sible à tous. « Il n’y a pas de contrein­di­ca­tion par­ti­cu­lière à la pra­tique de l’es­ca­lade ex­plique Tho­mas Mon­nier. À no­ter ce­pen­dant, seules les per­sonnes pré­sen­tant des pro­blèmes car­diaques sé­rieux de­vront évi­ter ce sport. »

Ren­sei­gnez-vous au­près de la FFME – Fé­dé­ra­tion fran­çaise de la mon­tagne et de l'es­ca­lade –, qui pro­pose à ses adhé­rents quan­ti­té d’avan­tages, dont des as­su­rances spé­ci­fiques à la pra­tique en club. Comme pour toute ac­ti­vi­té spor­tive, con­sul­tez votre mé­de­cin au préa­lable, afin de vous as­su­rer que l’es­ca­lade ne vous est pas contre-in­di­quée. Il vous four­ni­ra un cer­ti­fi­cat mé­di­cal à pro­duire si un club vous le de­mande.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.