Bien-être – Le baume du tigre, baume à tout faire !

Im­por­té de la mé­de­cine tra­di­tion­nelle chi­noise, il est la star in­con­tes­tée de cette phar­ma­co­pée. Mais à quoi sert-il vrai­ment ? Les conseils avi­sés de Claire De­vil­liers, na­tu­ro­pathe, sur cet on­guent… ma­gique !

Vie Pratique Feminin - - Sommaire - PAR LU­CIE TA­VER­NIER

UNE RE­CETTE D’HERBORISTE

La re­cette mi­racle de cet on­guent a été mise au point à la fin du Xixe­siècle par l’herboriste Aw Chu Kin en Bir­ma­nie, à par­tir d’huiles es­sen­tielles de menthe, de ca­je­put (cou­sin du myrte), de can­ne­lier de Chine, de clou de gi­rofle mais sur­tout de camphre, ex­cellent an­ti-in­flam­ma­toire, et de men­thol, à l’ef­fet dé­con­ges­tion­nant. « Ce sont ces deux ac­tifs qui pro­voquent un ef­fet chaud-froid », ex­plique Claire De­vil­liers, na­tu­ro­pathe. At­ten­tion, ne confon­dez pas le clas­sique baume du tigre rouge avec le blanc, pré­co­ni­sé pour lut­ter contre les maux de tête, les pi­qûres d’in­sectes ou le rhume.

DES UTILISATIONS MUL­TIPLES

• Le baume du tigre rouge est ex­cellent contre les dou­leurs

mus­cu­laires. Dé­po­sez une noisette de pro­duit sur la paume de votre main et ef­fec­tuez une fric­tion ra­pide sur la zone dou­lou­reuse jus­qu’à l’ap­pa­ri­tion de la sen­sa­tion de cha­leur.

• En cas de diar­rhée, on peut ap­pli­quer le baume du tigre rouge sur la zone du nom­bril, chauf­fée avec la paume de la main pen­dant quelques mi­nutes.

• Lors d’une pé­riode de constipation, mas­sez votre bas­ventre avec un peu de baume.

• Tes­tez-le contre le mal des

transports : une fine couche sur les poi­gnets et sous le nez.

• Si vous souf­frez de cors aux pieds, ap­pli­quez le baume 2 ou 3 fois par jour sur chaque cor en mas­sant bien.

BIEN LE CHOI­SIR

On trouve le baume du tigre à peu près par­tout ! Pri­vi­lé­giez les on­guents ve­nus de Shan­ghai ou de Sin­ga­pour plu­tôt que de Thaïlande (sou­vent de moins bonne qua­li­té). « Reste que le baume du tigre contient de la pa­raf­fine, un dé­ri­vé du pé­trole, sans au­cune ver­tu, re­grette Claire De­vil­liers. Mieux vaut mi­ser sur des équi­va­lents “made in France”, qui uti­lisent des huiles vé­gé­tales ou de la cire d’abeille comme liants. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.