DÉ­COU­VERTE Mode de vie – Vivre au mi­lieu des plantes

Jus­tine Jean­nin a fait de sa pas­sion son mé­tier et nous livre tous ses secrets pour co­ha­bi­ter en har­mo­nie avec des plantes. On l’écoute ?

Vie Pratique Féminin - - Sommaire - PAR ALEXAN­DRA RAILLAN

la jeune coif­feu­se­co­lo­riste, manque de vert. Pe­tit à pe­tit, elle s’en­toure de plantes. « À la mai­son, les plantes per­mettent de créer son uni­vers, de s’ap­pro­prier l’es­pace, d’ap­por­ter de la cha­leur et sur­tout de se re­con­nec­ter avec la na­ture dans un en­vi­ron­ne­ment trop ur­bain. »

MES PLANTES… MON ROYAUME

Les ob­ser­ver, les voir grandir, en prendre soin, c’est un peu se dé­con­nec­ter du rythme ef­fré­né de la ville et sur­tout, pré­cise Jus­tine, « c’est hy­per­gra­ti­fiant de pas­ser du temps à s’oc­cu­per de plantes et de les voir pous­ser ». Pour bi­chon­ner sa jungle d’ap­par­te­ment – entre 150 et 200 plantes tout de même ! –, Jus­tine consacre une bonne par­tie de son di­manche au « grand ar­ro­sage » avec dé­pla­ce­ment de la plu­part des spé­ci­mens… dans la bai­gnoire, pour une pe­tite dou­chette.

« C’est ma pas­sion, alors j’y consacre beau­coup de temps, mais en vé­ri­té, on peut fon­der un uni­vers vert sans y pas­ser ses week-ends. » Le se­cret de la réus­site ? Ce n’est pas une his­toire de main verte

– un mythe se­lon Jus­tine –, mais plu­tôt de choix des plantes.

« Il faut trou­ver la bonne plante, qui cor­res­pond à votre mode de vie, et lui don­ner de la lu­mière. » Vous êtes sou­vent en dé­pla­ce­ment ? Op­tez pour des plantes ré­sis­tantes comme les suc­cu­lentes. Vous avez peur d’ou­blier de les ar­ro­ser ? Il existe dé­sor­mais des ap­plis­rap­pels (Wa­ter­bot, Plant Nan­ny…). Vous n’avez pas as­sez de place chez vous ? Sus­pen­dez une plante au feuillage ori­gi­nal – sé­ne­çon de Row­ley (Se­ne­cio row­leya­nus) – à votre tringle à ri­deau par exemple. Votre bud­get est ser­ré ? Il existe au­jourd’hui une grosse com­mu­nau­té d’« d’échan­geurs de bou­tures » sur les ré­seaux so­ciaux (ap­pe­lés des « plant swaps »)… Plus d’ex­cuses! Der­nier con­seil de Jus­tine : ne les ar­ro­sez pas trop, c’est la prin­ci­pale er­reur des jar­di­niers dé­bu­tants. Le bo­nus de tout ce vert ? « Avec les plantes, on se sent bien, au calme. C’est un peu s’of­frir une pa­ren­thèse en­chan­tée et res­sour­çante. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.