C’est de sai­son – L’éner­gie d’une mi­ni-cure de jus

Quand le froid est là, on pré­fère par­fois zap­per les exer­cices phy­siques pour re­gar­der une sé­rie, tran­quille­ment lo­vé dans le so­fa. Et si on tes­tait une mi­cro-cure de jus pour se pré­pa­rer une fin d’an­née en pleine forme ?

Vie Pratique Féminin - - Sommaire - PAR LAU­RENCE GALIANA

POUR­QUOI LES JUS ?

De fruits ou de lé­gumes, les jus sont de vé­ri­tables concen­trés de bien­faits. Si on les ap­pré­cie, c’est pour leur ri­chesse en vi­ta­mines (A, B9, C, E, K…), mais aus­si en an­ti­oxy­dants, en bons mi­né­raux (cal­cium, po­tas­sium, ma­gné­sium…), en oli­go­élé­ments (zinc, sé­lé­nium, si­li­cium…) : nos cel­lules adorent ça !

Ils aident à ren­for­cer notre or­ga­nisme pour faire bar­rage aux maux de l’hi­ver. Le bo­nus, c’est un gain d’éner­gie et, sou­vent, un teint vrai­ment plus frais.

Bon à sa­voir :

dé­gus­ter un jus, ça ne fonc­tionne que dans le cadre d’une ali­men­ta­tion saine et équi­li­brée. Ajou­ter un verre de jus de bou­leau au mi­lieu d’une se­maine piz­zas-ham­bur­gers, ça ne sert… à rien.

QU’EST-CE QU’UNE CURE DE JUS ?

Une cure de jus, c’est l’as­su­rance de pui­ser des vi­ta­mines et des mi­né­raux non trans­for­més. En règle gé­né­rale, nous man­geons un peu trop en quan­ti­té, avec, dans nos me­nus, trop de sucres ajou­tés et de graisses ani­males. La mi­ni-cure, c’est une jour­née par mois, par exemple le sa­me­di ou le di­manche. La se­maine pré­cé­dente, on ré­duit

Le po­tas­sium aide à ré­gu­ler la pres­sion ar­té­rielle et le rythme car­diaque. On le trouve dans les épi­nards, les cham­pi­gnons, et les choux, à tes­ter sous forme de jus bien frais.

les ali­ments trans­for­més de fa­çon in­dus­trielle et le ca­fé. Le jour ve­nu, on s’offre une jour­née à base de jus de sai­son – 6 jus par jour en­vi­ron, en veillant à boire

1 à 1,5 litre d’eau par jour.

Bon à sa­voir : on ne confond cette ab­sorp­tion de nu­tri­ments crus avec un jeûne, qui doit être testé sous la fé­rule d’un spé­cia­liste. Et on n’est pas trop dur avec soi-même ! En cas de frin­gale, on dé­guste une pomme de sai­son (la gol­den de­li­cious, par exemple), des amandes, des noix et/ou des noi­sette (non sa­lées) ou une com­pote mai­son, sans ajout de sucre.

EST-CE BÉ­NÉ­FIQUE ?

Oui, très clai­re­ment. Les jus sont « al­ca­li­ni­sants », ils com­pensent une ali­men­ta­tion trop acide, qui fra­gi­lise nos os. Les jus aident aus­si à dé­toxi­fier l’or­ga­nisme. Les fruits et les lé­gumes frais sont d’ex­cel­lentes sources d’élec­tro­lytes : cal­cium, po­tas­sium, so­dium, ma­gné­sium… Notre corps les éli­mine ré­gu­liè­re­ment. Le re­char­ger nous main­tient en forme, vi­gi­lants, at­ten­tifs. Nos or­ganes vi­taux fonc­tionnent mieux.

Bon à sa­voir : Vous crai­gnez que votre in­tes­tin s’ir­rite ? Au­drey Car­sa­lade, na­tu­ro­pathe, conseille « d’évi­ter les agrumes, de choi­sir des jus sans pulpe, ou de se les faire à l’ex­trac­teur, si pos­sible ».

QUELS JUS CHOI­SIR ?

Tous : on suit nos goûts et on se laisse sur­prendre ! Les es­thètes choi­si­ront le duo bet­te­rave man­da­rine, au goût su­cré, à la cou­leur su­perbe : un vrai gain d’éner­gie ! On craque aus­si pour la ca­rotte, pour sa bonne te­neur en cal­cium, en ma­gné­sium et en fer. On re­dé­couvre aus­si les épi­nards, ex­cel­lente source de pro­téines et de fibres in­so­lubles, de vi­ta­mines A et C, mais aus­si de lu­téine an­ti­oxy­dante.

Si le coeur nous en dit, on peut tes­ter le ra­dis ou le cé­le­ri.

Bon à sa­voir : on ne se prive pas de goû­ter aux jus tout pré­pa­rés en bou­teilles de verre, en vé­ri­fiant que la fa­bri­ca­tion est bio et lo­cale.

QUELLES PRÉ­CAU­TIONS PRENDRE ?

Les per­sonnes dia­bé­tiques, car­diaques et celles qui vivent avec une ma­la­die chro­nique ne doivent pas en consom­mer à fortes doses sans avis mé­di­cal. At­ten­tion au pam­ple­mousse, qui mo­di­fie la te­neur de cer­tains mé­di­ca­ments dans le sang, y com­pris quand il s’agit d’ex­traits de pé­pins de pam­ple­mousse.

PLAI­SIRS D’HI­VER Shot

Une dose unique au goût ex­quis, pour un ap­port vi­ta­mi­né et bio à tout mo­ment de la jour­née. Shot rai­sin gin­gembre & açai Bio (60 ml), Lit­tle Mi­racles, 1,98 € sur ka­zi­do­mi.com Al­pine

Bio, elle est re­cueillie au prin­temps, sur les bou­leaux des Alpes. Sève de bou­leau, La­bo­ra­toire La­drôme, 17 €. Points de vente sur la­drome.bio

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.