La so­phro­lo­gie

At­teindre l'état su­pé­rieur de la conscience pour al­ler mieux, ai­der la gué­ri­son, domp­ter ses dou­leurs… C'est là, en ré­su­mé, le prin­ci­pal ob­jec­tif de la so­phro­lo­gie, une pra­tique dont les fon­de­ments ont été éta­blis il y a de ce­la une cin­quan­taine d'an­nées.

Vivre Bio - - Sommaire - Ja­nine S.

Ap­proche ho­li­so­lis­tique, car agiss­sant tant surr les plans psy­chique et spi­ri­tuel que phy­sique, la so­phro­lo­gie en­tend faire ap­pel à nos propres capacités d'au­to-gué­ri­son et à notre his­to­ri­ci­té. Elle le en­cou­rage le ma­lade ade à se concen­trer sur le mal qui l'as­saille et à mettre l'ac­cent sur les pen­séesn­sées et sen­sa­tions positives. Le stress fait par­tie des troubles sur les­quels l'ac­tion de la so­phro­lo­gie est cou­ram­ment sol­li­ci­tée. Sans se sub­sti­tuer aux trai­te­ments mé­di­caux, la tech­nique pour­rait, d'après les pra­ti­ciens, pro­po­ser une ap­proche com­plé­men­taire ca­pable d'at­té­nuer les symp­tômes de di­verses ma­la­dies, d'ordre psy­cho­lo­gique pour la plu­part.

les prin­cipes fon­da­teurs de la so­phro­lo­gie

Les prin­cipes de la so­phro­lo­gie ont été éla­bo­rés et struc­tu­rés du­rant les an­nées 1960 par un mé­de­cin neu­ro­psy­chiatre co­lom­bien exer­çant en Es­pagne. Il s'agit d'Al­fon­so Cay­ce­do. Il lui a d'ailleurs don­né son nom en l'ap­pe­lant « so­phro­lo­gie cay­cé­dienne », afin de la dis­tin­guer des autres pra­tiques ap­pe­lées so­phro­lo­gie, mais qui sont dif­fé­rentes en plu­sieurs points (so­phro­lo­gie orien­ta­liste, so­phro­lo­gie phé­no­mé­no­lo­gique, so­phro­lo­gie bio­éner­gé­tique, so­phro­lo­gie pré­da­go­gique…). Le terme so­phro­lo­gie n'étant pas pro­té­gé, le doc­teur Cay­ce­do a en

ef­fet chois choi­si de bre­ve­ter l'ap­pel­la­tion «so­phro­lo­gie cay­cé­dienne » pour évi­ter les con­fu­sions. Le mot so­phro­lo­gie vient du grec an­cien : « sós » (har­mo­nie), « phrến » (conscience) et « logía » (étude). Tech­nique de dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel, elle s'in­té­resse à l'étude de la conscience in­di­vi­duelle, s'ap­puie sur l'his­to­ri­ci­té des ma­lades et vise à ame­ner le su­jet vers un état de conscience dit « désen­com­bré ». Le pa­tient est en­cou­ra­gé à se fo­ca­li­ser sur un be­soin spé­ci­fique dans le but d'at­té­nuer des dou­leurs, com­battre le stress, lut­ter contre une dé­pen­dance ou pré­pa­rer un évè­ne­ment im­por­tant (exa­men, com­pé­ti­tion…). Des exer­cices men­taux, de res­pi­ra­tion et de vi­sua­li­sa­tion sont au centre de la pra­tique. Sou­vent, le pra­ti­cien amène la per­sonne vers une dis­so­cia­tion ou un dé­cou­plage sen­so­riel ima­gi­naire. Les tech­niques peuvent, par la suite, être ap­prises au pa­tient pour qu'il puisse les ré­pé­ter chez lui à chaque fois qu'il en res­sent le be­soin.

Le pa­tient est en­cou­ra­gé à se fo­ca­li­ser sur un be­soin spé­ci­fique dans le but d’at­té­nuer des dou­leurs, com­battre le stress, lut­ter contre une dé­pen­dance ou pré­pa­rer un évè­ne­ment

im­por­tant

les dif­fé­rentes ap­pli­ca­tions

D'après les so­phro­logues, leur mé­thode pour­rait ai­der le souf­frant à contrô­ler l'in­ten­si­té de la dou­leur, no­tam­ment en dé­tour­nant son at­ten­tion et en se fo­ca­li­sant sur une sen­sa­tion po­si­tive. Ils en­tendent éga­le­ment ap­por­ter une aide face au stress. Les exer­cices de res­pi­ra­tion sont par­ti­cu­liè­re­ment in­di­qués dans ce cas pré­cis, tout comme dans la pré­pa­ra­tion à l'ac­cou­che­ment. Sus­ci­ter une at­ti­tude po­si­tive et di­mi­nuer l'an­xié­té grâce à une res­pi­ra­tion tra­vaillée per­mettent de mieux vivre les si­tua­tions éprou­vantes, sur le double plan psy­chique et cor­po­rel. La so­phro­lo­gie est aus­si cen­sée ai­der la fu­ture mère à éta­blir une re­la­tion avec l'en­fant à naître ; là aus­si, les vi­sua­li­sa­tions et la pré­pa­ra­tion men­tale doivent fa­ci­li­ter l'ac­cou­che­ment. En­fin, des spor­tifs de haut ni­veau ont re­cours à la so­phro­lo­gie pour se mo­ti­ver, se pré­pa­rer aux com­pé­ti­tions, gé­rer la dou­leur, dé­pas­ser leurs ap­pré­hen­sions ou en­core amé­lio­rer la qua­li­té de leur som­meil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.