Mon pa­nier d'au­tomne : une mine de sa­veurs et de bien­faits

En au­tomne, la na­ture perd peut-être ses feuilles mais pas ses in­nom­brables fruits et lé­gumes aux in­croyables ver­tus. Après les me­lons, pas­tèques et pêches de l'été, place à notre pa­nier d'au­tomne.

Vivre Bio - - Sommaire -

Le po­ti­mar­ron

Que se­rait l'au­tomne sans le po­ti­mar­ron ? Is­su de la fa­mille des cu­cur­bi­ta­cées, il est riche en vi­ta­mines. On re­trouve ain­si la vi­ta­mine C, qui pos­sède un puis­sant pou­voir an­ti­oxy­dant, la vi­ta­mine D, qui pro­tège des in­fec­tions, ou en­core la vi­ta­mine E, qui a des bien­faits sur la fonc­tion vas­cu­laire. Le po­ti­mar­ron reste tou­te­fois cham­pion en bê­ta-ca­ro­tène : avec 18 mg pour 100g, ce lé­gume en contient deux fois plus que les ca­rottes ! Cette pro­vi­ta­mine est ex­cel­lente pour la peau, la vue ou en­core pour la crois­sance des os. Pour être bien ab­sor­bé par l'or­ga­nisme, pré­pa­rez le po­ti­mar­ron avec un peu de ma­tière grasse comme de l'huile d'olive. Idées re­cettes avec ce lé­gume : gra­tin, ve­lou­té, soupe, cake sa­lé, con­fi­ture, quiche, etc.

Les man­da­rines

Connue pour son puis­sant par­fum, la man­da­rine se mange fa­ci­le­ment et offre une mul­ti­tude de bien­faits. Elle est ain­si riche en fla­vo­noïdes, fibres, ca­ro­té­noïdes, vi­ta­mines C et E, etc. La man­da­rine per­met­trait éga­le­ment de pré­ve­nir les can­cers de l'es­to­mac, du cô­lon ou de l'oe­so­phage. Idées re­cette : crèmes, pan­na cot­ta, ti­ra­mi­su, sa­lades d'agrumes, etc.

Le fe­nouil

Riche en an­ti­oxy­dants, ce lé­gume pré­vient donc l'ap­pa­ri­tion de cer­tains can­cers, de ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires ou liées au vieillis­se­ment. Grâce à sa te­neur en fibres, le fe­nouil a des pro­prié­tés di­ges­tives et fa­ci­lite le transit in­tes­ti­nal. Il est donc consom­mé pour lut­ter contre les maux d'es­to­mac et l'aé­ro­pha­gie. Cette plante aro­ma­tique de la fa­mille des Om­bel­li­fères est éga­le­ment riche en vi­ta­mine C - par­ti­cu­liè­re­ment dans les feuilles-, ce qui lui confère des pro­prié­tés an­ti­oxy­dantes. La vi­ta­mine B9, es­sen­tielle du­rant les pre­miers mois d'une gros­sesse, est aus­si pré­sente dans le fe­nouil. Les po­ly­acé­ty­lènes, éga­le­ment pré­sents dans ce lé­gume à la sa­veur ani­sée, ont des pro­prié­tés an­ti­bac­té­riennes et an­ti-in­flam­ma­toires. Idées re­cette : gra­tin de lé­gumes au fe­nouil, soupe de courge au fe­nouil, fe­nouil confit, etc.

La gre­nade

Fraîche ou en jus, la gre­nade est un vrai cock­tail de bien­faits ! Elle est, par exemple, l'un des fruits les plus riches en fla­vo­noïdes, des po­ly­phé­nols connus pour leurs ver­tus an­ti­oxy­dantes et dont la consom­ma­tion ré­gu­lière per­met de ré­duire les risques de ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires ou co­ro­naires. Cer­taines études ont dé­mon­tré que le jus de gre­nade per­met­tait d'abais­ser la pres­sion san­guine chez les per­sonnes fai­sant de l'hy­per­ten­sion et le taux de cho­les­té­rol to­tal et de « mau­vais » cho­les­té­rol (LDL) chez les per­sonnes dia­bé­tiques. Autres atouts san­té de ce fruit ori­gi­naire de la Perse, la pré­sence de ni­trates ali­men­taires amé­lio­rant le flux san­guin et ses ef­fets an­ti-bac­té­riens, an­ti­fon­giques (contre la gin­gi­vite), an­ti-in­flam­ma­toires ou neu­ro­pro­tec­teurs. La consom­ma­tion du jus de grande per­met­trait éga­le­ment de re­tar­der la pro­gres­sion de can­cers du sein, du cô­lon et de la pros­tate. Idées re­cette : sales de cru­di­tés, pa­pillote de sau­mon à la gre­nade, avo­ca­do toasts, etc.

Les cham­pi­gnons

Mo­rilles, gi­rolles, cèpes, cham­pi­gnons de Pa­ris, bo­lets : les cham­pi­gnons co­mes­tibles sont in­con­tes­ta­ble­ment les stars de l'au­tomne au même titre que les cu­cur­bi­ta­cées ! Ils sont peu­têtre pe­tits en taille mais leurs ver­tus sont in­nom­brables. Ils sont par exemple riches en pro­téines et en vi­ta­mines du groupe B. Ces der­nières pré­sentent d'in­nom­brables atouts san­té comme l'amé­lio­ra­tion de la qua­li­té des tis­sus, de la peau et des che­veux. Elles par­ti­cipent éga­le­ment au bon fonc­tion­ne­ment de notre sys­tème im­mu­ni­taire et neu­ro mus­cu­laire, et aident à mé­ta­bo­li­ser pro­téines et graisses. Les cham­pi­gnons contiennent éga­le­ment de la vi­ta­mine D, du zinc (cham­pi­gnons cre­mi­ni, por­to­bel­lo et en conserve), du fer ou en­core du sé­lé­nium (cham­pi­gnon cre­mi­ni), oli­go-élé­ment per­met­tant de pré­ve­nir cer­tains can­cers et ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires. Idées re­cette : consom­més crus ou cuits, les cham­pi­gnons se prêtent à d'in­nom­brables pré­pa­ra­tions, comme les poê­lées de cham­pi­gnons et d'oi­gnon, cro­quettes es­pa­gnoles, tour­ne­dos aux cham­pi­gnons, cham­pi­gnons far­cis au crabe, tartes, etc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.