Masques bio : Rien à perdre, tout à ga­gner

Vivre Bio - - Sommaire -

Les masques pour vi­sage et che­veux sont les bases in­con­tour­nables de l'en­tre­tien quo­ti­dien de la beau­té. Hy­dra­tant, éclair­cis­sant, an­ti-âge … Les grandes marques vendent du rêve à tra­vers des for­mules com­plexes et in­dé­co­dables. Pour­tant, ces pro­prié­tés peuvent très bien être ap­por­tées par des ex­traits en­tiè­re­ment na­tu­rels dé­jà uti­li­sés par nos grands-mères.

Cos­mé­tiques Bio Pour­quoi hé­si­tons-nous ?

Bon nombre de femmes, bien que pro­fon­dé­ment éco-res­pon­sables, hé­sitent à tro­quer leurs pro­duits cos­mé­tiques conven­tion­nels contre des soins bio­lo­giques. La ré­ti­cence vis-à-vis du na­tu­rel de­vant le géant scien­ti­fique est vas­te­ment ré­pan­due : Tan­dis que cer­taines pré­sument l'in­ef­fi­ca­ci­té de for­mules na­tu­relles ju­gées trop ba­siques, d'autres ac­cordent un in­té­rêt par­ti­cu­lier à l'image. Le fait est que la beau­té est cultu­rel­le­ment per­çue comme dif­fi­ci­le­ment ac­ces­sible et ce à plus d'un ni­veau. Nous Sol­li­ci­tons des pro­duits hauts de gamme à prix exor­bi­tants et des tech­niques in­ter­ven tion­nelles ou chi­rur­gi­cales de plus en plus so­phis­ti­quées. « IL faut souf­frir pour être belle » est un adage in­ter­gé­né­ra­tion­nel mais peut être aus­si un mythe que la beau­té bio peut abattre.

Op­ter pour des soins na­tu­rel Quels in­té­rêts ?

Epar­gner de l'ar­gent… Beau­coup d'ar­gent Oui, car pour confec­tion­ner un soin « ho­me­made » 100% na­tu­rel, on a juste be­soin de pio­cher dans son pa­nier de courses. Presque tout peut être uti­li­sé : fruits, lé­gumes, pro­duits lai­tiers, oeufs, miel, cé­réales etc. Avant de se lan­cer dans la beau­té bio, il est im­por­tant de dé­mys­ti­fier l'idée que les la­bo­ra­toires dé­tiennent un se­cret in­ac­ces­sible. C'est dans la na­ture qu'ils puisent leurs connais­sances, exac­te­ment comme nos an­cêtres. Res­pec­ter sa san­té et rendre ser­vice à l'en­vi­ron­ne­ment En pre­nant soin de choi­sir des pro­duits bio, on se pro­tège des ef­fets no­cifs des pes­ti­cides et in­sec­ti­cides. Un masque fait mai­son ne contient par ailleurs au­cune sub­stance chi­mique sus­pecte comme celles uti­li­sées par les la­bo­ra­toires.

Masques bio « ho­me­made » Nos re­cettes Masques pour le vi­sage

Quelques as­tuces à connaître avant de vous lan­cer. Veillez d'abord à bien vous dé­ma­quillez et net­toyer votre vi­sage avant d'ap­pli­quer le masque. Afin d'op­ti­mi­ser l'ef­fet at­ten­du, il est re­com­man­dé d'ou­vrir les pores de votre peau en pra­ti­quant un mi­ni ham­mam pour le vi­sage (Pla­cer votre vi­sage au­des­sus d'un ré­ci­pient d'eau chaude et en­tou­rez-vous d'une ser­viette). L'ap­pli­ca­tion du masque se fait sur l'en­semble du vi­sage en res­pec­tant les contours des yeux. Le rin­çage se fait pré­fé­ren­tiel­le­ment à l'eau tiède. Œ Pour une peau par­fai­te­ment hy­dra­tée

v Huile d'olive et miel 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, 2 cuillères à soupe de miel li­quide et 5 cuillères à soupe de sucre en poudre. Ap­pli­quer pen­dant 2 mi­nutes puis net­toyer. Ce masque peut être conser­vé dans un pot au ré­fri­gé­ra­teur pen­dant quelques se­maines. Vous de­vez idéa­le­ment l'uti­li­ser 2 fois par se­maine. L'huile d'olive est émol­liente, nour­ris­sante et an­ti­oxy­dante et convient par­ti­cu­liè­re­ment aux peaux des­sé­chées. Le miel est ré­gé­né­rant, pro­tec­teur, adou­cis­sant et nour­ris­sant. Grâce à sa ri­chesse en sucres na­tu­rels, il hy­drate la peau en pro­fon­deur et pré­vient la sé­che­resse cu­ta­née.

v Avo­cat et ba­nane Mixez une ba­nane et un de­mi avo­cat mûr avec une cuillère à soupe de miel jus­qu'à l'ob­ten­tion d'une pâte ho­mo­gène. Ap­pli­quer sur le vi­sage pen­dant 10 mi­nutes avant de rin­cer. L'avo­cat est riche en vi­ta­mines et nu­tri­ments. Il est hy­dra­tant et pro­tec­teur. L'avo­cat aide aus­si à la ci­ca­tri­sa­tion et lutte contre le vieillis­se­ment. La vi­ta­mine A pré­sente dans la ba­nane a la pro­prié­té de ré­gu­ler les pertes hy­driques de la peau. Ex­cellent hy­dra­tant na­tu­rel, la ba­nane ré­pare les peaux ternes et abî­mées.  Pour un teint écla­tant et une mine ra­dieuse

v Le cur­cu­ma Grâce à ses ac­tions an­ti­bac­té­rienne, an­ti­oxy­dante et an­ti-in­flam­ma­toire, le cur­cu­ma est un ex­cellent al­lié beau­té. Il éli­mine les im­per­fec­tions, illu­mine le teint, amé­liore l'élas­ti­ci­té et lutte contre le vieillis­se­ment. Dans un bol, mé­lan­ger une cuillère à ca­fé de cur­cu­ma, une cuillère à soupe de fa­rine, une cuillère à soupe d'eau de rose et une cuillère à soupe d'huile d'ar­gan. Ap­pli­quez pen­dant 15 à 20 mi­nutes puis rin­cez d'abord à l'eau tiède en ter­mi­nant par l'eau froide. Ž Pour une peau souple, to­nique et d'al­lure plus jeune Voi­ci une re­cette ja­po­naise des plus tra­di­tion­nelles. Le masque au riz. Le riz est un to­ni­fiant ef­fi­cace et un ex­cellent an­ti­rides. Son ac­tion ra­jeu-

nis­sante vient aus­si de ses pro­prié­tés hy­dra­tante, raf­fer­mis­sante et ex­fo­liante. Pour cette re­cette, il fau­dra cuire une pe­tite quan­ti­té de riz com­plet bio­lo­gique (3 cuillères à soupe) en ré­ser­vant l'eau de cuis­son. Vous mé­lan­ge­rez en­suite le riz avec deux cuille­rées d'avo­cat et une cuille­rée de miel. L'ap­pli­ca­tion sur le vi­sage dure en­vi­ron 20 mi­nutes. Après rin­çage, net­toyez votre peau avec l'eau de riz à l'aide d'un co­ton. Masques pour les che­veux Œ Re­don­ner un coup d'éclat à une che­ve­lure terne

v Le bain d'huile d'amande douce Riche en acides gras, l'amande douce nour­rit les che­veux secs et fra­gi­li­sés et leur re­donne vie. De par son ac­tion émol­liente, elle ré­duit la sé­cré­tion de sé­bum. Ré­sul­tat : des che­veux brillants, soyeux et moins gras. Concoc­tez votre masque en mé­lan­geant 4 cuillères à soupe d'huile d'amande douce, un jaune d'oeuf, une cuillère de miel et un jus de ci­tron. In­cor­po­rez en­suite du vi­naigre de cidre et mé­lan­gez bien. Ap­pli­quez sur l'en­semble de votre che­ve­lure et lais­sez re­po­ser 20 mi­nutes. Rin­cez et faites votre sham­poing.  Sti­mu­ler la re­pousse de sa cri­nière

v Les graines de fe­nu­grec Cette plante her­ba­cée est bien connue en Asie pour son ef­fi­ca­ci­té sur la crois­sance ca­pil­laire. Com­men­cez par trem­per les graines dans de l'eau pen­dant 5 heures au moins. Pi­lez en­suite les graines jus­qu'à l'ob­ten­tion d'une pâte ho­mo­gène. Ajou­tez 2 cuillères à ca­fé de lait de co­co et mé­lan­gez. Ap­pli­quer sur la che­ve­lure et lais­sez agir pen­dant 30 mi­nutes. Pro­cé­dez en­fin à votre sham­poing.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.