Qu’est-ce qu’un miel « bio » ? Le miel « pas bio » n’est-il pas sys­té­ma­ti­que­ment « na­tu­rel » ?

Aloïse, Vars

Vivre Bio - - Courriers Des Lecteurs -

Le miel, quel dé­lice ! Pour le fa­bri­quer, nos amies les abeilles bu­tinent par-ci par-là pour trans­for­mer le pré­cieux nec­tar en miel qui ser­vi­ra de ré­serve à la ruche pour l'hi­ver. En moyenne, les abeilles ar­rivent à pro­duire par an plus de 20 kg de miel. Si ce­lui­ci est un pro­duit ex­clu­si­ve­ment conçu par les abeilles, pour­quoi parle-t-on alors de « bio » ? En réa­li­té, la zone de bu­ti­nage dans la­quelle se servent ces in­sectes n'est pas à l'abri de la pol­lu­tion et des en­grais chi­miques. Pour cette rai­son sont ap­pa­rues de nom­breuses mé­thodes d'api­cul­ture ré­pon­dant à des cri­tères de cer­ti­fi­ca­tion bio­lo­gique, de l'ori­gine du miel (fleurs exemptes de pes­ti­cides) à la zone de bu­ti­nage en pas­sant par les soins ap­por­tés aux abeilles et le trai­te­ment chi­mique ou non des ruches. Le miel ap­pe­lé « bio » est ain­si is­su de l'Agri­cul­ture Bio­lo­gique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.