L’éta­blis­se­ment bio du mois L’Agas­tache

Vivre Bio - - Sommaire -

Si­tué à Vol­nay, à proxi­mi­té de Beaune, L’Agas­tache ac­cueille ses clients comme à la mai­son dans tous les sens du terme : plats faits mai­son, res­tau­rant ni­ché au coeur même d’une mai­son de vil­lage, lieu in­ti­miste et am­biance convi­viale… Ca­ro­line et Nun­zio ré­galent leurs clients avec une cui­sine qui évo­lue au gré des sai­sons et de l’ins­pi­ra­tion.

De la mise en bouche jus­qu'aux mi­gnar­dises en pas­sant par le pain ser­vi à table, Nun­zio met un point d'hon­neur à tout pré­pa­rer pour le plus grand plai­sir de ses clients. Clients qui peuvent comp­ter sur le sa­voir-faire de Ca­ro­line, di­plô­mée de l'école des vins de Beaune, pour les gui­der dans les meilleurs ac­cords mets/vins. Ap­pel­la­tions pui­sées dans le vil­lage même de Vol­nay, plus lar­ge­ment sur le beau ter­roir bour­gui­gnon, ou en­core pé­pites hors ré­gion, Ca­ro­line et Nun­zio plongent leurs clients dans leur uni­vers riche en sa­veurs, en cou­leurs et en sen­sa­tions.

Par­lez nous un peu du res­tau­rant tant au ni­veau de son his­toire que de sa déco­ration ?

« A la suite du der­nier res­tau­rant que nous avons ven­du, nous avons ache­té plu­tôt, par ha­sard, une mai­son, qui s'est trou­vé pou­voir ac­cueillir un pe­tit res­tau­rant au rez-de-chaus­sée. Après 6 mois de tra­vaux, nous sommes main­te­nant ins­tal­lés de­puis presque 3 ans. Nous avons créé un res­tau­rant in­ti­miste de 18 cou­verts, où nous ne sommes que tous les 2, mon ma­ri en cui­sine et moi même au ser­vice en salle et som­mel­le­rie. Nous re­ce­vons ain­si les clients comme à la mai­son. La salle est dé­co­rée de fa­çon as­sez sobre avec des ma­té­riaux d'époque et des pièces contem­po­raines, un style un peu dé­ca­lé au mi­lieu de ce vil­lage vi­ti­cole très bour­gui­gnon. »

Où trou­vez-vous l’ins­pi­ra­tion pour vos di­vers me­nus ?

« L'ins­pi­ra­tion de nos me­nu (me­nu unique le mi­di sans choix et me­nu unique le soir au dî­ner avec 2 choix d'en­trées, de plats et de des­serts) nous vient tout sim­ple­ment de la pro­po­si­tion de nos ar­ti­sans pro­duc­teurs lo­caux, la plu­part en bio, même si tous ne sont pas cer­ti­fiés... »

Est-ce que vous pri­vi­lé­giez les cir­cuits courts ? Les pro­duc­teurs lo­caux ?

« Nous tra­vaillons ef­fec­ti­ve­ment avec les fermes et pe­tits pro­duc­teurs lo­caux et quelques très beaux pro­duits que nous sui­vons de­puis des an­nées qui sont un peu plus loin mais tou­jours en France (comme le pi­geon de Por­nic ou le tau­reau de Ca­margue par exemple). »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.