Chut!

Vivre Côté Paris - - Édito - Mar­tine Du­teil, di­rec­trice de la ré­dac­tion

Don­ner « la pa­role au Si­lence », telle était l’ins­pi­ra­tion du der­nier sa­lon Mai­son&Ob­jet de jan­vier, or­ches­trée par la fai­seuse d’air du temps, Eli­za­beth Le­riche. Phase de diète ab­so­lue, après le tout, il fau­drait s’in­té­res­ser au moins. À trop de ba­var­dages en mots et en images, il fau­drait ré­pondre par un calme ré­pa­ra­teur et in­té­rieur. Ce­lui qui laisse pé­né­trer le sens, la spi­ri­tua­li­té. Il fau­drait que le monde se taise, que la terre se li­bère du trop-plein, qu’elle éva­cue les toxines. Il fau­drait que les ha­bi­tants de la pla­nète cessent de s’agi­ter, qu’ils se posent, se re­posent. Il fau­drait la­ver nos re­gards, dés­in­crus­ter nos es­prits d’in­for­ma­tions pa­ra­sites, désha­biller nos âmes d’im­pres­sions in­utiles. Il fau­drait vi­der notre disque dur, stop­per la sur­en­chère. Il fau­drait congé­dier les ar­ti­fices, les su­per­flus. Il fau­drait se taire pour mieux écou­ter. Il fau­drait désha­biller les vo­lumes, épu­rer les lignes. Moins de formes alam­bi­quées, sty­li­sées. Re­ve­nir à l’es­sen­tiel, en dé­co comme en de­si­gn. Il fau­drait chas­ser le gris et rap­por­ter de ce jeûne… la cou­leur. De là, culti­ver les mé­tis­sages. Le monde est une bien belle pa­lette. Nous sommes en an­née 1, an­née du re­nou­veau. Alors que la fa­mille Cô­té tra­vaille à une mue ca­li­brée entre mé­moire et nou­velle res­pi­ra­tion, Cô­té Pa­ris ouvre 2017 en cou­leur. Comme une in­vi­ta­tion à re­gar­der der­rière le gris, le terne. Grat­ter la mo­ro­si­té pour faire ap­pa­raître l’arc-en-ciel, faire de l’op­ti­misme notre dé­cor in­té­rieur. Pa­ris nous y in­cite. L’im­mense pa­que­bot des Docks de la Ci­té de la Mode et du De­si­gn a fait cou­ler beau­coup d’encre, il n’a pas rem­por­té tous les suf­frages, mais il af­fiche, de son vert pomme trans­gres­sif, une belle hu­meur en forme de sou­rire. La Seine rit vert pen­dant que la grande tuyau­te­rie mul­ti­co­lore du Centre Pom­pi­dou fête ses 40 ans, lan­çant son cri de ral­lie­ment aux rayures ten­dues vers le ciel de la Che­mi­née Mo­ret­ti à La Dé­fense, aux fa­çades aci­du­lées du ca­nal Saint-Mar­tin ou de la rue Cré­mieux. La ville se fait ma­ni­feste. Elle in­vite le si­lence pour mieux ac­cueillir la cou­leur, toutes les cou­leurs…

Ci-contre,

as­siette « Se­cret », col­lec­tion « Blanche », ser­vice de Jules Ju­lien pour TH Manufacture. Une des ins­pi­ra­tions pour le thème du « Si­lence » au sa­lon Mai­son&Ob­jet, mis en scène par Eli­za­beth Le­riche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.