N° 50

Vivre Côté Paris - - Édito -

Voi­ci poindre le 50e nu­mé­ro de Cô­té Pa­ris. Il ar­rive avec le prin­temps. Il ar­rive dans un cli­mat d’in­ter­ro­ga­tions sur l’évo­lu­tion du pays. Il ar­rive alors que se des­sinent tou­jours plus pré­ci­sé­ment les contours du Grand Pa­ris. Il ar­rive avec le ré­veil du com­merce de proxi­mi­té, avec une vo­lon­té d’ins­crire dans les traces du pas­sé, les gènes de l’ave­nir. Il ar­rive dans une ville en re­cherche de vert afin de mieux vivre sa mi­né­ra­li­té. Il ar­rive au mi­lieu d’un sur­saut de conscience et d’ur­gence éco­lo­gique. À un mo­ment où l’on pense le « du­rable » comme une den­rée de pre­mière né­ces­si­té. Il ar­rive dans un té­les­co­page d’idées qui n’épargne pas la presse fran­çaise. Il ar­rive à un mo­ment où l’on ob­serve la mu­ta­tion de ce mé­dia vieux de 400ans, lan­cé dans une course-pour­suite exis­ten­tielle, mul­ti­pliant les prouesses créa­tives pour s’in­ven­ter un de­ve­nir. C’est à la presse qui se cherche, à celle qui se pose mille et une ques­tions, à celle qui se ré­in­vente, que nous dé­dions ce nu­mé­ro 50. Un chiffre rond et po­sé qui re­laie une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion en cor­res­pon­dance di­recte avec nos pages. Elle se nomme #De­mainLaP­resse et réunit dans un grand mou­ve­ment na­tio­nal, des cou­rants d’idées pour la faire évo­luer sans re­nier, ni sa­cri­fier « son pro­fes­sion­na­lisme, son exi­gence et son en­ga­ge­ment ». Qu’elle serve à dé­fendre des idées, à dif­fu­ser l’in­fo, à ins­pi­rer, à rê­ver, à s’éva­der. Qu’elle soit idéo­lo­gique, phi­lo­so­phique, uto­pique. Qu’elle soit quo­ti­dienne, gratuite, ré­gio­nale, pro­fes­sion­nelle… Qu’elle soit source d’ins­pi­ra­tion comme la ligne que s’est fixée Cô­té Pa­ris, cher­chant tou­jours à être le plus connec­té pos­sible aux es­prits, aux ta­lents, aux hu­meurs et aux écarts de tem­pé­ra­tures qui font la di­ver­si­té créa­tive de la ca­pi­tale. Ce ren­dez-vous de prin­temps conjugue bien toutes les ten­dances im­pres­sion­nistes du mo­ment. Et pour la 50e fois, il se fait mi­roir d’un cer­tain art de vivre pa­ri­sien.

Mar­tine Du­teil, di­rec­trice de la ré­dac­tion

Ci-contre, à la sor­tie du Monde vers 13 h, la tour­née d’Ali Ak­bar qua­drille Saint-Ger­main-des-Prés. Des cé­lèbres ca­fés aux ar­rière-cours des ga­le­ries d’art jus­qu’à Sciences Po, re­ten­tissent les « Ça y est, ça y est » à sus­pense et hu­mour cor­ro­sif d’Ali.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.