Na­ture sur­réa­liste

Des aqua­relles de Vincent Puente illus­trant une His­toire de jar­din.

Vivre Côté Paris - - Sommaire - PAR LAU­RENCE MOUILLEFARINE.

Es­prits car­té­siens, pas­sez votre che­min… L’uni­vers de Vincent Puente, illus­tra­teur, est sur­réa­liste, mys­té­rieux, co­casse. Un monde fan­tas­tique où les lapins ar­borent des noeuds pa­pillon, où les oi­seaux mi­gra­teurs pré­fèrent res­ter au chaud, per­chés sur des ca­na­pés… Dans le jar­din de Puente, thème de sa pro­chaine ex­po­si­tion, poussent des choux géants qu’on char­rie en chaise à por­teurs, et les buis sont taillés en forme de che­vaux de ma­nège sur les­quels tournent des dames en cos­tume d’ama­zone d’un autre âge. À l’évi­dence, l’ar­tiste est un ad­mi­ra­teur de Grand­ville, ca­ri­ca­tu­riste du XIXe siècle. Il avoue, aus­si, une pré­di­lec­tion pour Goya, Gus­tave Do­ré, Odi­lon Re­don, Max Ernst… « Je ne sais rien des jar­dins, pré­cise le des­si­na­teur-aqua­rel­liste. N’étant pas blo­qué par un trop-plein de connais­sances, je me sens une to­tale li­ber­té pour trai­ter le su­jet. Ne cher­chez pas d’ex­pli­ca­tion, mes com­po­si­tions sont des as­so­cia­tions d’idées, des col­lages men­taux. » Mais d’abord, plan­tons le dé­cor. Son his­toire de jar­di­net a com­men­cé par une cu­rio­si­té aper­çue à Saint-Ger­main-des-Prés : une plaque émaillée si­gna­lant la rue des

Saints-Pères, la­quelle, au lieu d’être ap­po­sée au dé­but d’un pâ­té de mai­sons, est pla­cée au mi­lieu de la rue, au-des­sus d’une porte, comme si la voie se pro­lon­geait entre deux im­meubles… Une chose in­con­grue, rien de tel pour que l’es­prit in­ven­tif de Puente s’ac­tive. Et ima­gine, au-de­là de la porte close, un coin de ver­dure, se­cret, confi­né entre de hauts murs, où tout peut ar­ri­ver, même une ba­leine bar­bo­tant dans un ca­nal… Un cé­ta­cé ins­pi­ré de Jules Verne et des ré­cits de Ray­mond Rous­sel. Il faut dire que Vincent est bi­blio­phile et exerce, par ailleurs, la pro­fes­sion de li­braire « par vo­ca­tion ». Il of­fi­cie dans la li­brai­rie créée par Karl La­ger­feld, 7 L, au rue de Lille. Notre homme écrit aus­si. On lui doit Hô­tels d’ex­cep­tion, un guide de pa­laces ab­so­lu­ment fic­tifs. Il a éga­le­ment com­mis Le Corps des li­braires, re­cueil de por­traits de com­mer­çants qui n’ont ja­mais exis­té. De faux su­jets pour les­quels il trouve de vrais édi­teurs. « His­toire d’un jar­din », jus­qu’au 30 avril. Ar­thème ga­le­rie. 31, rue de Beaune, 75007. Tél. 01 42 60 09 60. Les des­sins font l’ob­jet d’un re­cueil pu­blié aux édi­tions La Pion­nière.

1 et 2. Aqua­relle et encre de Chine, des des­sins pa­rus dans His­toire d’un Jar­din. 3. Vincent Puente, un illus­tra­teur et drôle d’au­teur. 4. « L’Ar­gu­ment », un des­sin ex­trait d’une ré­cente sé­rie in­ti­tu­lée « La grâce et l’ape­san­teur ». 1 2 3 4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.