L’ap­pel de la fo­rêt

En­vie d’un grand bol d’air? Des­ti­na­tion l’Al­le­magne et ses Che­mins des Cimes.

Vivre Côté Paris - - Sommaire - RE­POR­TAGE SIXQUATREDEUX. ET PHO­TOS

En­vie d’un grand bol d’air et d’idées neuves? On se tourne vers l’Al­le­magne voi­sine et ses Che­mins des Cimes. À quand dans les fo­rêts d’Île-de-France, ces belles struc­tures en bois si­gnées Er­leb­nis Aka­de­mie qui offrent un bain de ch­lo­ro­phylle et une lec­ture nou­velle des es­paces na­tu­rels?

Non, la Sarre ne fait pas en­core par­tie du Grand Pa­ris! À l’heure où nous im­pri­mons, le plus pe­tit Land d’Al­le­magne est tou­jours bien ca­lé au-des­sus de la Lorraine. Et si, d’or­di­naire, la Ville Lu­mière peut in­té­res­ser ce pays de fo­rêts, de mines et de cé­ra­miques Ville­roy & Boch, en cette sai­son, c’est tout l’in­verse : Pa­ris re­garde vers Met­tlach, car Pa­ris a soif de bour­geons, d’éclo­sions, bref d’une grande res­pi­ra­tion d’air pur et de ch­lo­ro­phylle ! C’est quoi, l’idée? Ce Che­min des Cimes, qua­trième du genre en Al­le­magne et le plus proche de la ca­pi­tale fran­çaise, est un concept qui peut se dé­cli­ner à vo­lon­té. Une fois les au­to­ri­sa­tions si­gnées, la struc­ture se monte en trois mois et de­mi, s’in­tègre dans le pay­sage pen­dant une qua­ran­taine d’an­nées, mais peut aus­si être dé­mon­tée à peu de frais. Le concept est né en 2009 d’une de­mande du Parc na­tio­nal de la Fo­rêt Ba­va­roise qui sen­tait que ses vi­si­teurs se pâ­maient moins de­vant ses sehr ro­man­tisch pay­sages. Il fal­lait ra­fraî­chir leur re­gard, les faire ve­nir plus nom­breux, mais aus­si pré­ser­ver le sanc­tuaire na­tu­rel. L’ar­chi­tecte Jo­sef Stö­ger et l’Er­leb­nis Aka­de­mie (EAK), spé­cia­liste de l’ac­cro­branche en quête de sens, ont ré­so­lu la qua­dra­ture du cercle en in­ven­tant ces élé­gantes struc­tures de bois et de mé­tal. Prisme tour­né vers un dé­cor na­tu­rel qu’elles im­pactent peu, elles sont toutes dif­fé­rentes, et suf­fi­sam­ment éton­nantes pour être un but de pro­me­nade. D’ailleurs, les trois pre­mières, éri­gées en Ba­vière, sur l’île de Rü­gen et en Fo­rêt-Noire, ac­cueillent cha­cune 1,4 mil­lion de vi­si­teurs par an! À Met­tlach, la large pas­se­relle de mé­lèze et sa­pin de Dou­glas cueille aus­si les vi­si­teurs à leur des­cente de voi­ture et les em­porte comme un ta­pis vo­lant par­mi les arbres. Pen­dant un ki­lo­mètre, elle ser­pente de chêne en hêtre ou en sa­pin. Même avec une pous­sette ou un fau­teuil rou­lant, les pro­me­neurs sentent à peine la pente à 6% qui, mine de rien, les hisse à 23 mètres au-des­sus du sol et les dé­pose au pied d’une tour en bois de 42 mètres de haut. Par sa forme, la tour fait écho à la boucle de la Sarre qu’elle sur­plombe. La ri­vière a mis des mil­lions d’an­nées à creu­ser cette épingle à che­veux, chère au coeur des Al­le­mands. Du som­met de la tour, ils peuvent la contem­pler, ain­si que la fo­rêt, les monts du Hunsrück et, par beau temps, la ligne bleue des Vosges. Des pé­niches char­gées bouclent pous- si­ve­ment la boucle. Le vi­gile ra­conte que les vi­si­teurs penchent sou­vent la tête pour ac­com­pa­gner leur mou­ve­ment. Comme au 24 Heures du Mans, mais en plus lent. C’est très beau, apai­sant, sur­tout le ma­tin, quand les écu­reuils es­ca­ladent la tour et que les mé­sanges zin­zi­nulent au faîte des sa­pins. Que vou­loir de plus? Mais im­por­ter ce concept au­tour de Pa­ris! L’Er­leb­nis Aka­ke­mie, qui cherche à ex­por­ter son pro­jet ailleurs en Eu­rope, a déjà bâ­ti une struc­ture à Lip­no, en Tché­quie. Alors pour­quoi pas Fon­tai­ne­bleau, Ram­bouillet ou Mar­ly? En ce qui nous concerne, c’est Wil­kom­men, Bien­ve­nue, Wel­come! Baum­wip­felp­fad Saar­schleife (Che­min des Cimes Boucle de la Sarre), Cloef-Atrium, 66693 Met­tlach, Tél. +49 (0)6865 1864810 et baum­wip­felp­fad-saar­schleife.de Adultes 10 €. Fa­milles 21,50 €. En voi­ture, à 4 h de Pa­ris. Une nuit sur place ? Land­ho­tel Saar­schleife. Cloef­straße 44, 66693 Met­tlach. Tél. +49 6865 1790 et ho­tel-saar­schleife.de 50 chambres (pas du tout dé­co!), ter­rasse pour dî­ner et goû­ter les bières du pays et un Frühstück 4 étoiles. Nos remerciements à la Cen­trale tou­ris­tique de Sarre Tou­ris­mus Zen­trale Saar­land, (vi­si­ter­la-sarre.fr), pour son aide lo­gis­tique.

Ci-contre, vous rê­vez d’une pro­me­nade sans ef­fort au-des­sus de la ca­no­pée ? La Sarre, pe­tit Land al­le­mand au nord de la Lorraine, l’a fait. Et, bonne nou­velle, le concept, mis au point par l’ar­chi­tecte Jo­sef Stö­ger et l’Er­leb­nis Aka­de­mie, peut ai­sé­ment...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.