CUI­SINE- SALLE À MAN­GER

LE TRA­VAIL QUI S’ ÉTIRE EN DU­RÉE AMÈNE À RECONSIDÉRER LE TEMPS ET L’ ES­PACE. EN SE­MAINE, LES CI­TA­DINS PRI­VI­LÉ­GIENT LES DέNERS IMPROVISÉS ET LES PRÉ­PA­RA­TION SEN LIVE; LE WEEK-END, ILS SA­VOURENT L’ IDÉE D’UN PLAT À MIJOTE R ET À PAR­TA­GER. DE LA CUI­SINE À LA

Vivre Côté Paris - - LE SOMMAIRE - PAR Mar­tine Du­teil et Ju­lie Re­bey­rol I CONOGRAPHIE Mag­da Myr­te­zai

De l’une à l’autre, il n’y a qu’un pro­lon­ge­ment d’es­pace bien or­ches­tré. Ar­chi­tectes d’in­té­rieur et dé­co­ra­teurs nous en livrent quelques re­lec­tures.

CI-CONTRE

1. Sur une idée de l’ar­chi­tecte d’in­té­rieur Hervé Ver­mesch, une cui­sine-salle à man­ger cor­res­pon­dait à une re­cherche de flui­di­té dans la concep­tion de l’es­pace. La cui­sine mo­no­bloc s’étire de toute sa lon­gueur sous la mez­za­nine. La cré­dence a été réa­li­sée dans deux pièces d’ar­doise. Au­tour du plan de tra­vail en Co­rian des­si­né par Hervé Ver­mesch, des ta­bou­rets hauts de Ch­ris­tophe Pillet pour Driade, Sil­ve­ra, cui­sine Sca­vo­li­ni, lan­terne, Mise en De­meure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.