Stéfi Celma so­leil de La Bel­le­vil­loise

La Bel­le­vil­loise est un lieu mul­tiple où les arts se mé­langent li­bre­ment, un lieu que Stéfi Celma a choi­si pour ses belles vi­bra­tions, un lieu à l’image de cette ar­tiste plu­rielle. Pour­quoi fau­drait-il être bi­naire, et choi­sir entre la mu­sique et le ci­ném

Vivre Côté Paris - - LIEU- MIROIR - PAR Mar­tine Du­teil P HO­TOS Ca­role Bel­laïche

Sou­rire lu­mi­neux, che­ve­lure rayon­nante, la jeune femme dif­fuse une éner­gie so­laire com­mu­ni­ca­tive. Cu­rieuse des autres, elle soigne sa vie in­té­rieure. Une com­plé­men­ta­ri­té es­sen­tielle qui per­met d’ap­pro­cher son propre point équi­libre. Elle vit dans le XIe, fai­sant du bar le Ber­li­ner, son lieu de ren­contres. Elle aime son cô­té Ber­lin à Pa­ris, sa dé­co, sa mu­sique por­tée par la qua­li­té du son et sur­tout l’am­biance qui s’y ins­talle spon­ta­né­ment. Mais pour se ra­con­ter, se re­pré­sen­ter elle choi­sit La Bel­le­vil­loise, lieu al­ter­na­tif de toutes les cou­leurs, de tous les tem­pos. Un lieu où le spec­tacle s’en­vi­sage sans res­tric­tion, au­tour d’une pro­gram­ma­tion ou­verte à tous les vents. Un drôle d’en­droit qui a fait le choix de l’éclec­tisme et de la sin­gu­la­ri­té. De­puis 2005, avec en­thou­siasme et convic­tion, Re­naud Ba­rillet, Fa­brice Mar­ti­nez et Phi­lippe Ju­pin, agi­ta­teurs is­sus du spec­tacle vi­vant, de la pro­duc­tion et des mé­dias ont rou­vert ce lieu em­blé­ma­tique pa­ri­sien, mixant dé­li­bé­ré­ment ac­ti­vi­tés ar­tis­tiques et évè­ne­men­tielles. Sur plus de 2 000 m2, l’an­cienne maison du peuple s’ouvre à toutes les formes d’ex­pres­sions, entre concerts, ex­pos, pro­jec­tions, dé­fi­lés, club, et ca­fé… et ce au­tour d’une toile de fond avec va­ria­tions. Loft, Fo­rum, Halle aux oli­viers, ter­rasse pa­no­ra­mique avec vue plon­geante sur le coeur de Pa­ris, les am­biances changent et ne se res­semblent pas. Stéfi vient y re­trou­ver des amis, dan­ser et se plon­ger dans l’es­prit des soi­rées soul, bré­si­liennes, an­tillaises. « La mu­sique, c’est mon mo­teur. Elle ap­par­tient à ma vie. Je viens ici pour l’éner­gie fes­tive et la pro­gram­ma­tion ». Née à Pa­ris, de pa­rents Mar­ti­ni­quais, Stéfi, l’in­su­laire, s’est pas­sion­née dès l’en­fance pour la mu­sique. Ins­crite au conser­va­toire, elle ap­prend le sol­fège, le pia­no, prend des cours de danse et de chant, com­pose des chan­sons. En 2007, elle par­ti­cipe à la co­mé­die mu­si­cale Sol En Cirque, écrite par Za­zie, puis peu de temps après, re­joint l’équipe de Je m’voyais dé­jà, un spec­tacle écrit par Laurent Ru­quier au­tour de chan­sons de Charles Az­na­vour. C’est là qu’elle est re­pé­rée. Le ha­sard jouant l’al­ter­nance, c’est au tour de la co­mé­die d’en­trer dans sa vie. On la re­trouve dans les pièces À la fran­çaise au cô­té d’Édouard Baer, puis dans Du vent dans les branches de sas­sa­fras dans une mise en scène de Ber­nard Mu­rat. Ac­cé­lé­ra­tion bien lé­gi­time, elle tourne aus­si pour la té­lé­vi­sion Le frère que je n’ai pas eu, Un flic, Trop jeune pour toi et La maison des Ro­che­ville. Au ci­né­ma, elle est à l’af­fiche de Pas très nor­males ac­ti­vi­tés de Mau­rice Bar­thé­lé­my, des deux films Les Profs, réa­li­sé par Pierre-François Mar­tin-La­val, et plus ré­cem­ment dans les films Telle mère, telle fille de Noé­mie Sa­glio, et Les Ex de Mau­rice Bar­thé­lé­my. Puis bien sûr, dans la sé­rie Dix pour Cent pour France 2, où elle campe de­puis deux sai­sons, le per­son­nage de So­fia, l’hô­tesse d’ac­cueil qui chante et joue de la gui­tare. La sé­rie dont elle s’ap­prête à tour­ner la sai­son 3 aux cô­tés Ca­mille Cot­tin, Thi­bault de Mon­ta­lem­bert, Li­liane Ro­vère, Fan­ny Sid­ney… vi­si­te­ra en­core les cou­lisses du ci­né­ma. Une im­mer­sion dans l’uni­vers sa­vou­reux des agents d’ar­tistes. Le scé­na­rio puise lar­ge­ment dans les anec­dotes de l’agent et pro­duc­teur de la sé­rie, Do­mi­nique Bes­ne­hard. Pro­jet sur me­sure pour ce­lui qui dé­couvre, re­pré­sente et fait gran­dir les ac­teurs. Na­vi­gant entre fic­tion et réa­li­té, chaque épi­sode ac­cueille un ou plu­sieurs ar­tistes in­vi­tés. Cette troi­sième sai­son lui per­met­tra de croi­ser une nou­velle fois mu­sique et co­mé­die. Il y a bien de la place pour tout dans une vie d’ar­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.