BRAN­CHÉE HAUTE TEN­SION

Chef d’or­chestre de cette tur­bu­lente mu­ta­tion, c’est en di­rec­trice ar­tis­tique que la plas­ti­cienne Sacha Haillote dy­na­mite le clas­si­cisme des lieux. In­con­di­tion­nels de ses créa­tions, les pro­prié­taires lui ont confié la scé­no­gra­phie de leur ap­par­te­ment haus

Vivre Côté Paris - - SAINT- FRANÇOIS- XAVIER - PAR Ca­ro­line Cla­vier P HO­TOS Ni­co­las Millet

In­clas­sable, ef­fer­ves­cente, fou­gueuse, Sacha Haillote pra­tique la créa­tion à 360 de­grés. De la pho­to­gra­phie à l’ar­chi­tec­ture, de la mode à la dé­co­ra­tion, du de­si­gn à l’art, l’ar­tiste vit sous haute ten­sion. L’élec­trique éclec­tique Sacha s’est af­fran­chi de­puis long­temps des codes et des lignes. Prendre les choses sans a prio­ri, est ins­crit dans sa na­ture pro­fonde. Une constante qui laisse la voie libre à un tra­vail de plas­ti­cienne au sens large. Ses sculp­tures de vis et de che­villes grand for­mat, ses as­sem­blages tex­tiles, ses jux­ta­po­si­tions de l’or­di­naire, trans­forment le quo­ti­dien en tré­sor. Gol­do­rak en ac­tion, ci­ga­rettes consu­mées fixées à la laque, câbles élec­triques re­cy­clés, rien ne se perd et tout se re­crée. Par­tant de la ba­na­li­té d’un clou, d’une vis, d’un câble élec­trique, ses com­po­si­tions ai­guisent l’ima­gi­naire. Ré­con­ci­lier les contraires, ac­cu­mu­ler, com­pi­ler... la mode est aus­si son ter­ri­toire d’ex­plo­ra­tion. Cus­to­mi­ser le neuf, ré­in­ven­ter le vin­tage et les formes, rap­pro­cher des im­pri­més, des cou­leurs, des tex­tures, ap­par­tient aus­si à sa dé­marche. Em­bras­sant tous les styles, elle s’aven­ture éga­le­ment dans le monde de la dé­co­ra­tion. Pro­je­tant le réel en zone libre, elle re­vi­site le clas­si­cisme de cet ap­par­te­ment hauss­man­nien d’une touche néo-pop. Con­sul­tée par les pro­prié­taires des lieux – ama­teurs de ses sculp­tures –, elle pose en di­rec­trice ar­tis­tique, ici les grandes lignes de style. Une co­lo­ri­mé­trie sous haute ten­sion, du bleu élec­trique, du rouge franc et des pas­tels aci­du­lés claquent entre deux plages de blanc pur. Elle crée des pièces fortes, une bi­blio­thèque en alu­mi­nium et bois, bap­ti­sée « L’Écla­tée », un meuble hy­bride, range-tout, dans le­quel on fait dis­pa­raître la té­lé­vi­sion. Un ca­na­pé sur­di­men­sion­né « Mia­mi Vice » en ve­lours et toile comme un so­fa à vivre, réa­li­sé en col­la­bo­ra­tion avec le Stu­dio B2, un ta­pis fa­bri­qué par J.D. Sta­ron, grand for­mat, ins­pi­ré d’une carte de voeux des an­nées 1970 d’Yves Saint Laurent, ou en­core, un mur de verres co­lo­rés comme une oeuvre d’art, des néons à his­toires, une bi­blio­thèque qui s’or­ga­nise par cou­leurs et en­fin un pla­fond dis­co comme un ciel de boules fa­cet­tées illus­trent l’ima­gi­naire de ce tru­blion hau­te­ment créa­tif. Parce que la vie est une fête et que la joie est sans nul doute, le lien qui fé­dère ce ta­lent in­can­des­cent et so­laire, l’ar­tiste laisse dans le sillage de son Ins­ta­gram un flux d’idées pour s’ins­pi­rer !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.