VISITER/S’INSPIRER CARNET D’ADRESSES

Vivre Côté Paris - - Microlimat -

BEL­LA­STOCK

Les confé­rences : les trois pre­miers mer­cre­dis de mars, l’as­so­cia­tion d’ar­chi­tec­ture ex­pé­ri­men­tale Bel­la­stock ac­cueille­ra des in­ter­ve­nants très dif­fé­rents à l’École d’Ar­chi­tec­ture de Pa­ris-Bel­le­ville pour une sé­rie de confé­rences sur le thème du fes­ti­val 2018 : « L’Ar­chi­tec­ture et la Fo­rêt ». Le qua­trième mer­cre­di du mois, tou­jours à l’ENSAP- B, l’as­so­cia­tion pré­sen­te­ra son ac­tion et ses pro­jets au grand pu­blic. Elle quit­te­ra en­suite l’école, où elle est ac­tuel­le­ment ba­sée, pour ins­tal­ler ses bu­reaux à Saint-De­nis. Le fes­ti­val Bel­la­stock au­ra lieu au mois de juillet dans une fo­rêt de l’ag­glo­mé­ra­tion pa­ri­sienne. Le grand pu­blic se­ra in­vi­té pen­dant une jour­née à dé­cou­vrir les réa­li­sa­tions des jeunes ar­chi­tectes-bâ­tis­seurs. De son cô­té, L’Act­lab de L’Île-Saint-De­nis ac­cueille des ar­tistes et concep­teurs en ré­si­dence.

LE 6B

L’ac­cueil du 6b est ou­vert en se­maine de 14 h 30 à 18 h. Des jour­nées portes ou­vertes y ont lieu au mois de mai avec un ac­cès ex­cep­tion­nel à tous les étages et à tous les ate­liers d’ar­tistes. De juin à sep­tembre, le fes­ti­val FAR (Fa­brique à Rêves) pro­pose des ren­dez- vous et des concerts sur la plage du 6b. Et toute l’an­née, des évé­ne­ments de plus pe­tit for­mat (théâtre, stand-up, concerts) se­ront or­ga­ni­sés dans le nou­vel es­pace du rez-de-chaus­sée. En mai, on par­le­ra du 6b à la Bien­nale d’Ar­chi­tec­ture de Ve­nise. Avec son pro­jet d’ex­po­si­tion « Lieux in­fi­nis », l’agence d’ar­chi­tec­ture En­core Heu­reux a en ef­fet été sé­lec­tion­née pour as­su­rer le com­mis­sa­riat du Pa­villon fran­çais. Ni­co­la De­lon, Ju­lien Chop­pin et Sé­bas­tien Ey­mard y pré­sen­te­ront dix lieux qui par­viennent à ac­cueillir l’im­pré­vu, à of­frir des zones de gra­tui­té, à in­té­grer des usages non pro­gram­més, per­met­tant au pu­blic de les faire évo­luer au gré de ses dé­si­rs et de son éner­gie. Par­mi eux, le 6b au cô­té du Cent­quatre et des Grands Voi­sins, à Pa­ris, des Ate­liers Mé­di­cis à Cli­chy et de la Ferme du Bon­heur, à Nan­terre. Voi­ci quelques ré­si­dents du 6b évo­qués : Ju­lien Bel­ler. L’ar­chi­tecte-fon­da­teur du 6b. Laure Cru­bi­lé. Al­ter ego de Laure et per­son­nage de la BD à dé­cou­vrir sur son site, Lo­rette, la gosse du cy­be­res­pace a fait la couv du nu­mé­ro 3 des Car­nets de Science, la re­vue du CNRS. Joa­chim Ro­main. Il ex­po­se­ra j usqu’au 12 fé­vrier à la Ga­le­rie Art & Craft à Pa­ris. La ga­le­rie Le­ben­son le re­pré­sente aus­si. Ju­lien Wolf. Loin des Arts dé­co­ra­tifs et de Stras­bourg, le peintre a trou­vé une voie très per­son­nelle au 6b. Da Cruz. Le street-ar­tist voyage beau­coup et puise les mo­tifs eth­niques de ses graffs aux quatre coins du monde. Mar­ko93. Le « french ligh­ter » s’ex­prime en graff et light-pain­ting. Per­rine Do­rin. Elle ex­po­se­ra ses sé­ri­gra­phies jus­qu’au 9 fé­vrier à La Tête ailleurs. On peut aus­si ré­gu­liè­re­ment voir son tra­vail au 6b ou à la ga­le­rie ObRose à Pa­ris. Elle réa­lise aus­si de plus en plus d’ob­jets en 3D (sus­pen­sions, mo­biles…) et – avis aux murs in­té­res­sés – ai­me­rait me­ner des pro­jets sur me­sure chez des par­ti­cu­liers. Le Stu­dio w+e – Claire Es­pi­no­sa et Noë­mi Wü­thrich. C’est dé­sor­mais un ate­lier de concep­tion gra­phique fran­co- suisse, avec tou­jours un pied à Saint-De­nis, et un autre aus­si à Bâle. Elles conti­nuent de tra­vailler avec la mai­rie du XVIIIe ar­ron­dis­se­ment, sur l’iden­ti­té gra­phique com­mune de ses huit conseils de quar­tiers, et celle de son Uni­ver­si­té Po­pu­laire de la Mu­sique. Mais le gros chan­tier 2018 se­ra la concep­tion gra­phique du livre λαβύρινθος ( La­by­rinthe) d’At­ti­la Cheys­sial, ar­chi­tecte, so­cio­logue, ar­tiste et ré­sident du 6b, qui se­ra pré­sen­té dans le contexte de l’ex­po­si­tion « Lieux in­fi­nis » à la Bien­nale d’Ar­chi­tec­ture de Ve­nise. Billy. avec le col­lec­tif Ara­pède, qu’elle a mon­té avec l’Ate­lier de de­si­gn gra­phique You­pi – un autre ré­sident du 6b –, elle pro­pose des ate­liers grand pu­blic pour ap­prendre à sé­ri­gra­phier sur pa­pier ou textile, et à fa­bri­quer ses propres car­nets. Un PrintFest d’une se­maine, où le pu­blic pour­rait faire des fan­zines à l’ate­lier, est en pro­jet. Elle est en charge de l’ate­lier Sé­ri­gra­phie du 6b.

LA BRICHE

La Briche ne pro­pose pas de vi­sites d’ate­liers, mais plu­sieurs de ses créa­teurs, unis sous le la­bel Made in Briche, ont mis en ligne toutes sortes de réa­li­sa­tions, du carnet de voyage à la ca­bane en bam­bou, des lampes au ta­bou­ret et des boucles d’oreilles au tor­chon.

LA HALLE PA­PIN

Pour la der­nière an­née, Souk­ma­chines re­con­duit son pro­gramme es­ti­val à la Halle Pa­pin : guinche le ven­dre­di soir, dé­tente et bous­ti­faille les sa­me­dis après-mi­di et « bar­be­cuite » le soir. Pro­po­si­tions lu­diques et ré­créa­tives les di­manches après-mi­di. « Pour res­sen­tir une in­tense plé­ni­tude, pra­ti­quez trois fois par se­maine » ! Plus près de nous : le re­tour du fes­ti­val Kar­na­souk à Vi­try, le 24 mars pro­chain, dès 18 h.

LA STA­TION

So­nicLab (un Fab Lab dé­dié au so­nore), ac­cueil d’ar­tistes en ré­si­dence, concerts, soi­rées club­bing et ate­liers se­ront pro­po­sés dans l’an­cienne gare de mar­chan­dises ré­no­vée (elle était fer­mée de­puis 1982), jus­qu’à la ré­ou­ver­ture des es­paces ex­té­rieurs au prin­temps. Le site éphé­mère en bor­dure de pé­riph’ os­cil­le­ra en soi­rée entre club et scène de fes­ti­val. Avec un bar et une guin­guette qui per­mettent de man­ger un mor­ceau sur place.

D’AUTRES INITIATIVES À SUIVRE

Qui or­ga­nise, anime et fré­quente ces sites et ces ren­dez-vous ? Plu­tôt des gens jeunes, ins­truits, cu­rieux, qui croient en ces quar­tiers très po­pu­laires, même s’ils n’en sont pas for­cé­ment is­sus, et dont les initiatives, les idées font bou­ger les lignes et bé­né­fi­cient au plus grand nombre. Plu­sieurs ser­vices de l’État, col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et acteurs pri­vés les ac­com­pagnent et les re­laient, conscients du rôle éco­lo­gique et so­cial qu’ils jouent. Ci­tons par exemple le pro­jet d’ha­bi­tat par­ti­ci­pa­tif bap­ti­sé L’Arche en l’Île. Il est lan­cé en 2012, à L’Île-Saint-De­nis, avec une double am­bi­tion éco­lo­gique et so­ciale, por­té par un pe­tit col­lec­tif qui est de­ve­nu Pro­mo­teur de Cour­toi­sie ur­baine. La mu­ni­ci­pa­li­té sou­tient alors le pro­jet, une par­celle est trou­vée dans l’éco-quar­tier flu­vial. Au prin­temps pro­chain, 26 foyers vont in­ves­tir un pe­tit im­meuble en bois, des ap­par­te­ments qu’ils ont con­çus en amont avec l’ar­chi­tecte Ju­lien Bel­ler et des es­paces com­muns. Avec les pro­po­si­tions ré­em­ploi des ar­chi­tectes de Bel­la­stock, ve­nus en voi­sins, qui ins­tal­le­ront une serre de 80 m2, en­tiè­re­ment faite en fe­nêtres de ré­cup. Ils ont éga­le­ment des­si­né pen­dant tout un week-end avec l’ar­chi­tecte Bap­tiste Fu­ric les bancs-coffres qui se­ront taillés dans de grands vo­lets de mé­lèze ré­cu­pé­rés, et ins­tal­lés dans les cour­sives ex­té­rieures. La réus­site de ce pre­mier pro­jet a don­né en­vie aux élus et à l’amé­na­geur de re­pro­duire l’ex­pé­rience à Saint-De­nis, avec l’agence Pro­mo­teur de Cour­toi­sie ur­baine de Ra­bia En­ckell, et Ju­lien Bel­ler pour ac­com­pa­gner les maîtres d’ou­vrage. L’Oa­sis Dio­ny­sis, c’est son nom, af­fiche en­core plus de dé­ter­mi­na­tion éco­lo­gique : pan­neaux pho­to­vol­taïques, vé­gé­ta­li­sa­tion des es­paces, ter­rasse par­ta­gée, voire po­ta­ger en per­ma­cul­ture, ré­cu­pé­ra­tion des eaux de pluie, etc. Et so­ciale, puis­qu’elle vise 3 200 € le m2. « Nous sommes une com­mu­nau­té de dix fa­milles. Nous avons entre 30 et 50 ans, ex­plique la gra­phiste et pho­to­graphe Jo­han­na Ha­mon. Ce pro­jet mêle confiance, bien­veillance et en­vie de faire ap­pel au sa­voir-faire de cha­cun. Le contraire de ce que je vis dans mon im­meuble ac­tuel. Et puis nous sommes tous ex­ci­tés à l’idée de le voir sor­tir de terre à deux pas de la gare RER et de notre cher cha­pi­teau Raj’ga­na­wak : autre très beau lieu de vie, sym­bole d’un quar­tier en mu­ta­tion. » Mer­ci au CDT de Seine-Saint-De­nis. Adresses page 136

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.