L’ÉDI­TO

Cette fraî­cheur de vue nous aide à y voir plus clair sur la route à suivre. Ap­prendre des plus jeunes est une vé­ri­table chance. La trans­mis­sion au­jourd’hui s’opère dans les deux sens, et c’est tant mieux !

Vivre Côté Paris - - News - MAR­TINE DU­TEIL, DI­REC­TRICE DE L A RÉ­DAC­TION

Il y a 50 ans, Pa­ris ren­ver­sait la table. Les évè­ne­ments de Mai 68 ont re­bat­tu les cartes de la so­cié­té. La date s’ins­crit dé­sor­mais comme le dé­but d’autre chose, et sur­tout d’au­tre­ment. Ce mo­ment-clé res­semble à un grand éclat de voix, ac­com­pa­gné d’images qui ont im­pri­mé notre ré­tine. De cette époque où les murs pre­naient la pa­role, re­te­nir la force des idées, la puis­sance des convic­tions. Se sou­ve­nir avec l’ex­po­si­tion « Images en lutte », qui se tiend aux Beaux-Arts, jus­qu’au 20 mai, de l’im­pact des af­fiches et des slo­gans de cet ins­tant de vé­ri­té. 50 ans plus tard, le monde des idées nous in­vite à re­pen­ser nos mo­dèles. En écho à cet an­ni­ver­saire, qui a fait bou­ger les idées et vo­ler les pa­vés, nous avons re­pé­ré des ex­pé­riences por­teuses, elles aus­si, d’évo­lu­tions. Cô­té créa­tion, nous ai­mons l’idée d’al­ler cueillir avant éclo­sion de jeunes ta­lents émer­gents. Fo­cus alors sur Cin­na, édi­teur et fa­bri­cant fran­çais de meubles made in Briord, qui par l’in­ter­mé­diaire d’un concours, per­met chaque an­née à des étu­diants de prendre la pa­role et pour cer­tains, d’être édi­tés. Cette fraî­cheur de vue nous aide à y voir plus clair sur la route à suivre. Ap­prendre des plus jeunes est une vé­ri­table chance. La trans­mis­sion au­jourd’hui s’opère dans les deux sens, et c’est tant mieux ! S’in­té­res­ser aus­si à ces élec­trons libres qui ma­nient la ligne aus­si bien que la ré­flexion. Par­lons alors de Vic­to­ria Ma­gniant qui au­to-édite ses créa­tions et dé­fend le prin­cipe du cir­cuit le plus court entre l’idée et la dif­fu­sion. Ce­ci, afin que l’ob­jet reste ac­ces­sible. Alors que le col­lec­tif Maxi­mum, fa­bri­cant de meubles à Ivry-sur-Seine, source sa ma­tière pre­mière dans les pertes de pro­duc­tions in­dus­trielles, pri­vi­lé­giant une dé­marche fon­ciè­re­ment res­pon­sable. Belle ap­proche qui trouve un écho dans l’ini­tia­tive de Mas­si­mo Bot­tu­ra. Le chef ita­lien prône par l’in­ter­mé­diaire de son as­so­cia­tion « Food for Soul », « Une nour­ri­ture pour l’âme » et trans­forme « des in­gré­dients or­di­naires en re­pas ex­tra­or­di­naires ». Dans son livre Le Pain est d’or, re­joint par 50 amis chefs, il in­vente une cui­sine saine et goû­teuse à par­tir de pain ras­sis, de lé­gumes abî­més, de sur­plus des mar­chés. Des re­cettes an­ti-gas­pillage, qui nous in­vitent à adop­ter une pen­sée éthique et so­li­daire, où l’homme re­prend bel et bien, le contrôle de son des­tin. Sous les pa­vés, le prin­temps… mais aus­si l’en­ga­ge­ment à fa­çon­ner un monde meilleur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.