UN DUO EN OR

Vivre Côté Paris - - Le Sommaire - PAR Ca­ro­line Cla­vier PHOTOS Yves Du­ron­soy

À Mi­lan, notre sé­quence de­si­gn ouvre sur le la­bo­ra­toire à idées Art pay fac­to­ry, met­tant le mé­tal à l’hon­neur.

Au coeur de Mi­lan, pour ou­vrir notre sé­quence spéciale de­si­gn, le la­bo­ra­toire à idées et à pen­ser Art pay fac­to­ry, sous la gou­verne d’An­ge­la Ar­dis­son et de Vic­to­ria So­la­no, met le mé­tal à l’hon­neur. Al­chi­mistes ins­pi­rées, les créa­trices le trans­forment en jouant sur la mu­ta­tion de la ma­tière pre­mière.

Leur sho­wroom est ins­tal­lé au coeur de Mi­lan, dans le quar­tier Cor­so San Got­tar­do. Un es­pace en sous-sol éclai­ré par de larges baies fa­çon ate­lier, agen­cé comme un es­pace de vie pour le confort pra­tique mais aus­si un pré­texte pour dé­mon­trer le ta­lent et les ob­ses­sions de ce tan­dem de choc qui croit dur comme fer aux ver­tus du mé­tal. Une phi­lo­so­phie mise en scène par les soins des deux créa­trices. Ar­tiste et de­si­gner, An­ge­la Ar­dis­son, à l’ori­gine du la­bel Art­play­fac­to­ry, s’est ré­cem­ment as­so­ciée au sa­voir-faire de Vic­to­ria So­la­no, ar­chi­tecte d’in­té­rieur, afin d’ou­vrir en grand le champs des ex­pé­riences. Sous la for­mule « The Art of Li­ving Bet­ter », le tan­dem re­ven­dique les lieux comme un la­bo­ra­toire où les ma­té­riaux, l’en­jeu prio­ri­taire, se conjuguent entre al­chi­mie, in­no­va­tions et tech­niques tra­di­tion­nelles in­cluant les don­nées du de­si­gn et de l’art. Bois, ré­sine, verre, tis­sus, po­ly­mères, fer, bronze, cuivre et laiton, tout est ma­tière à idées et créa­ti­vi­té. Dans les cou­lisses de la ses­sion du Sa­lon de Mi­lan 2018, Art­play­fac­to­ry ou­vrait les portes de ses ate­liers, dé­voi­lant « Pie­tra Kit­chen » in si­tu, une cui­sine réa­li­sée sur me­sure of­frant des fa­çades de laiton oxydé comme un ta­bleau vi­vant. Un tra­vail de sculp­ture où la ma­tière ci­se­lée donne à la fonc­tion de cet es­pace tech­nique un es­prit bru­ta­liste aux al­lures de bi­jou. L’oc­ca­sion de dé­cou­vrir l’en­semble de la pro­duc­tion et l’ins­pi­ra­tion des créa­trices. L’es­pace de tra­vail est conçu comme un es­pace à vivre, com­po­sé avec élé­gance et raf­fi­ne­ment. Des chaises, des lampes, des meubles convoquent l’usage du mé­tal, s’au­to­risent des mé­langes hors normes et dé­ve­loppent un vo­ca­bu­laire à la fois tech­nique et poé­tique. Tra­vaillé, trans­cen­dé et trans­for­mé, le mé­tal est trai­té se­lon un pro­to­cole éco­lo­gique, res­pec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment, qui a né­ces­si­té des an­nées d’ex­pé­ri­men­ta­tion. De ses études tour­nées vers le de­si­gn gra­phique, for­mée à l’aca­dé­mie d’art et de de­si­gn Leo­net­to Cap­piel­lo de Flo­rence, An­ge­la a for­gé l’iden­ti­té nais­sante de ses créa­tions lu­mi­neuses. Pour elle, la lu­mière est le coeur, l’es­sence même de l’es­pace, l’ou­til ca­pable d’in­fu­ser l’émo­tion et l’at­mo­sphère in­dis­pen­sable, d’où ses col­la­bo­ra­tions de plus en plus nom­breuses avec des ar­chi­tectes d’in­té­rieur. La lampe ba­la­deuse « Us­sa­ri Bay », avec son hu­blot en verre co­lo­ré, semble un ga­let po­li lui­sant, comme la sus­pen­sion « Nu­vole » et sa cage en ré­sille de mé­tal per­cé et co­lo­ré, cha­cun d’eux illus­trant la si­gna­ture de cette par­faite af­fi­ni­té. Pour An­gel­la, chaque source lu­mi­neuse doit être un ma­ni­feste, un en­ga­ge­ment qui dé­passe la fonc­tion, en beau­té. La preuve en image dans son ate­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.