NA­THA­NAËL DORENT, L’EX­PLO­RA­TEUR

Vivre Côté Paris - - Nouvelle Vague -

« Faire une ar­chi­tec­ture qui parle d’ar­chi­tec­ture » : la for­mule est claire. Na­tha­naël Dorent pra­tique une ar­chi­tec­ture en­ga­gée, ima­gine des nou­veaux usages et re­vi­site les stan­dards. Pro­vo­quer le spec­ta­teur, dé­clen­cher des sen­sa­tions, un dé­fi qu’il par­tage no­tam­ment dans ses dif­fé­rentes col­la­bo­ra­tions avec Li­ly Jencks Stu­dio, ba­sé à Londres. Di­plô­mé du Gold­smith Col­lege et de l’En­sa Pa­ris-Ma­la­quais, il re­çoit en 2010 le prix An­dré Arf­vid­son de l’Aca­dé­mie des beaux-arts, pour son pro­jet d’an­ti­ci­pa­tion sur les « villes tran­si­toires ». Sa col­la­bo­ra­tion, jus­qu’en 2013, avec Claude Parent, adepte de l’Ar­chi­tec­ture Oblique, a for­gé son goût du pro­jet théo­rique et de l’ex­pé­ri­men­ta­tion. Faire évo­luer l’ar­chi­tec­ture avec les nou­velles tech­no­lo­gies, tout en gar­dant un sens cri­tique, est une prio­ri­té, qu’il dé­fend dans son en­sei­gne­ment à l’école d’ar­chi­tec­ture de Pa­ris-Ma­la­quais. Le pro­jet Ruins Stu­dio, réa­li­sé en Écosse, qui sculpte l’es­pace in­té­rieur à par­tir d’une double peau on­du­lante, où le meuble de­vient ar­chi­tec­ture, en est un bel exemple. L’idée : jouer avec les li­mites pour sti­mu­ler la per­cep­tion et per­tur­ber les re­pères.

1. 2. 3. 4.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.