MAI­SON- GA­LE­RIE

UNE MAI­SON DE VILLE I MAGINÉE COMME UNE GA­LE­RIE D’ART CONTEM­PO­RAIN. À MOINS QUE CE NE SOIT LE CONTRAIRE. GUI­DÉE PAR L’ EN­VIE DE DÉPOUSSIÉRER LES CODES DE LA GA­LE­RIE TRA­DI­TION­NELLE, AMÉ­LIE DU CHA­LARD MET EN PERS­PEC­TIVE DES OEUVRES CHOI­SIES AU­TOUR DE L’ABST

Vivre Côté Paris - - Le Sommaire - PAR Ju­lie Re­bey­rol

Lieu hy­bride entre mai­son de ville et ga­le­rie d’art.

« Voir une oeuvre d’art en si­tua­tion per­met de mieux l’ima­gi­ner chez soi ». Ha­bi­tée par une pas­sion pour l’art contem­po­rain, Amé­lie du Cha­lard in­vite col­lec­tion­neurs néo­phytes et aver­tis à pous­ser les portes de sa nou­velle mai­son d’art ins­tal­lée sur les hau­teurs du 9e ar­ron­dis­se­ment, entre la rue des Mar­tyrs et la place Saint-Georges. À l’ori­gine de ce pro­jet unique, une « Art Room », ver­sion 2.0 lan­cée en 2015, qui as­so­cie un site In­ter­net mar­chand per­met­tant d’ex­po­ser l’en­semble des ar­tistes pré­sen­tés dans le ca­ta­logue, à un lieu tout aus­si in­tui­tif met­tant l’oeuvre en si­tua­tion. Le suc­cès est au ren­dez-vous. En moins de dix-huit mois, près de 400 oeuvres sont ven­dues. Afin de don­ner le re­cul né­ces­saire aux pein­tures, sculp­tures, créa­tions sur pa­pier, vi­déos, pho­to­gra­phies, pièces ar­ti­sa­nales et sé­ries li­mi­tées créées par les ar­tistes fran­çais et étran­gers qu’elle re­pré­sente, Amé­lie du Cha­lard choi­sit un nou­vel es­pace à vivre de 230 m2 ré­par­tis sur deux étages, avec sa­lon, salle à man­ger, cui­sine, chambre et salle de bains. Elle n’a pas de mé­dium de pré­di­lec­tion, mais l’en­vie de fé­dé­rer au­tour d’un thème qui l’anime de­puis tou- jours, l’abs­trac­tion ; elle y re­nou­velle tous les mois ses ac­cro­chages, où elle met en lien un duo ou un trio d’ar­tistes. L’ar­chi­tec­ture d’in­té­rieur a été confiée à l’agence Ba­tiik qui a conser­vé les élé­ments an­ciens comme les poutres Eif­fel et celles his­to­riques d’un bâ­ti­ment da­té du xviiie et du xixe siècle. Les es­paces ont été dé­cloi­son­nés pour une mise en lu­mière na­tu­relle tra­ver­sante, grâce à une ver­rière en bois réa­li­sée sur me­sure cô­té rue, et de larges baies vi­trées plon­geant sur la cour in­té­rieure ar­bo­rée. Trois ar­tistes ont créé des oeuvres in si­tu : Na­dine Alt­mayer a fa­çon­né un tis­sage à l’in­té­rieur des poutres en mé­tal, Ma­rie-Claude Bu­geaud a des­si­né un re­gard clos au-des­sus du lit et Tan­guy To­li­la a réa­li­sé une frise dans le sa­lon. L’in­gé­nie­rie acous­tique a été confiée au spé­cia­liste fran­çais, De­via­let. Un lieu de vie pen­sé comme un cadre aux créa­tions ar­tis­tiques. De l’art à l’art de vivre, il y a dé­sor­mais un es­pace.

1. Au pla­fond, oeuvre réa­li­sée in si­tu par Ma­rie-Claude Bu­geaud. Po­sés au mur, bâche de Del­phine de Lup­pé et sculp­ture de Tan­guy To­li­la. Lampe par Atol­lo Vi­co Ma­gis­tret­ti. 2. De­vant la ver­rière sculp­ture de Na­dine de Ga­ram. Au­tour du lit, Ca­ra­vane, toile et oeuvre sur pa­pier en­ca­drée de Fré­dé­ric Heur­lier Ci­mo­lai. 3. Au-des­sus du ca­na­pé, Ca­ra­vane, toile de Fré­dé­ric Heur­lier Ci­mo­lai. 4. Amé­lie du Cha­lard de­vant la toile « Tem­pe­ra 76 » de Fré­dé­ric Heur­lier Ci­mo­lai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.