L’EF­FET MI­ROIR

Vivre Côté Paris - - Le Sommaire - PAR Ca­ro­line Cla­vier P HOTOS Ni­co­las Millet

Cette mi­cro­sur­face joue de style et d’in­tel­li­gence.

La jeune ar­chi­tecte Em­ma­nuelle Si­mon signe l’écrin de ce pied-à-terre ci­se­lé, où mi­roirs et re­flets re­com­posent les pers­pec­tives. Un concen­tré d’in­tel­li­gence, qui illustre en quelques mètres car­rés bien me­nés, la per­son­na­li­té de cette fi­gure pro­met­teuse, lau­réate en 2016 du prix du Pu­blic de la De­si­gn Pa­rade de Tou­lon.

Une vraie ques­tion ... Com­ment im­plan­ter dans 27 mètres car­rés toutes les fonc­tions né­ces­saires au quo­ti­dien tout en pré­ser­vant une réelle im­pres­sion d’es­pace ? En mo­di­fiant la per­cep­tion vi­suelle, ré­pond l’ar­chi­tecte. Em­ma­nuelle Si­mon, ex­perte en illu­sions d’op­tique, en a fait l’un des en­jeux de la ré­no­va­tion de cet ap­par­te­ment en rez-de­chaus­sée. Un bi­jou d’ar­chi­tec­ture in­té­rieure, où chaque coin et re­coin a fait l’ob­jet d’un des­sin de haute pré­ci­sion. Dès l’en­trée, le dé­cor est plan­té par la pré­sence d’un meuble-cui­sine cen­tral, en­tiè­re­ment ser­ti d’une feuille de lai­ton en creux. « Je vou­lais re­pré­sen­ter la sen­sa­tion d’un fruit à peine cro­qué, qui donne à voir le contraste entre l’in­té­rieur et l’en­ve­loppe ex­té­rieure » , sou­ligne cette ar­chi­tecte qui pense chaque lieu comme un écrin unique. L’idée de­vient fil rouge jus­qu’à pri­vi­lé­gier une ro­bi­net­te­rie et un évier dans le même ma­té­riau. L’en­semble dé­mul­ti­plie les re­flets et les ef­fets d’illu­sion, sur fond de cou­leur miel. L’ar­chi­tecte, éga­le­ment en charge de la sé­lec­tion du mo­bi­lier sur ce pro­jet, brouille en­core les lignes par l’ac­cu­mu­la­tion de mi­roirs. Di­plô­mé en ar­chi­tec­ture d’in­té­rieur et de­si­gn de l’école Ca­mon­do, Em­ma­nuelle Si­mon dé­bute au sein de l’agence de Pierre Yo­va­no­vitch et, après avoir fon­dé son agence en 2017, re­çoit en 2016 le prix du Pu­blic de la De­si­gn Pa­rade de Tou­lon avec son ins­tal­la­tion La Chambre sur l’eau. L’épure et la maî­trise des lignes s’ac­com­pagnent, chez cette Fran­co-Is­raé­lienne, d’un goût pour la lu­mière éva­nes­cente et pour les in­fluences mé­di­ter­ra­néennes. Dans ce pied-à-terre conçu comme une suite d’hô­tel, le bé­ton ci­ré mat prend l’as­pect d’un trai­te­ment à la chaux. Que ce soit sur la table du coin re­pas ou sur les fa­çades des meubles, en ver­sion gris clair ou vieux rose, l’ef­fet se veut doux et ve­lou­té. Les ma­tières brutes, le tra­ver­tin, l’osier, le ro­tin, le lin, in­ter­viennent dans les ac­ces­soires, le mo­bi­lier et le tex­tile, in­suf­flant une note d’au­then­ti­ci­té aux lignes claires de l’ar­chi­tec­ture des lieux. Un style maî­tri­sé, sen­suel, sen­sible, en lien avec le cou­rant Art dé­co et l’es­thé­tique ja­po­naise wa­bi-sa­bi, « très na­ture », pri­vi­lé­giée par Em­ma­nuelle Si­mon. Sa col­lec­tion de meubles et lu­mi­naires Rakù-Ya­ki, en cé­ra­mique, en est un autre té­moi­gnage. Un concen­tré de so­phis­ti­ca­tion et d’épure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.