Vivre Côté Paris

Serait-ce déjà

-

CHEF EN VUE Après Jean-François Piège chef iconique, voilá Sylvestre Wahid, l’ex-provincial discret. Auréolé de deux fois deux étoiles par le passé, le nouveau chef du restaurant Sylvestre a repris la barre du navire Thoumieux pour conquérir le ventre des gastronome­s parisiens.

Cela pourrait être le slogan d’une publicité pour un réseau de téléphonie ou pour un site de rencontres : “Un simple coup de fil et j’ai dit oui.” Sauf qu’il n’y a lá aucune promesse non tenue mais une union scellée sur une base mêlant confiance et envie réciproque­s. Le chef Sylvestre Wahid a bien dit oui au propriétai­re de Thoumieux, Thierry Costes. À la clé, un poste en or pour reprendre les cuisines du restaurant doublement étoilé qui se prénomme dorénavant Sylvestre, mais également celles de la brasserie. Ajoutez á cela la poignée de chambres du micro-hôtel et la pâtisserie á gérer, cela constitue un petit empire gourmand situé rue SaintDomin­ique, dans le très chic VIIe arrondisse­ment. La page Jean-François Piège, parti ouvrir son Grand Restaurant, est tournée. Place á Sylvestre. Depuis le 8 septembre, la musique n’est plus tout à fait la même. Ambiance feutrée, nappes,

verdure un petit peu partout, la patte Sylvestre pèse déjá de tout son poids pour faire table rase du passé. Dorénavant, point de démonstrat­ion ici, mais du sentiment. Avec un objectif : vivre l’expérience Sylvestre. Pour cela, le client ne se jette plus dans un escalier étroit montant jusqu’á la salle mais doit désormais traverser la rutilante brasserie, de part en part, pour s’engager au premier étage et rejoindre sa table. Mais avant de s’asseoir, il aura ce petit sentiment plutôt agréable de passer par les coulisses, côtoyer la cuisine, saluer la brigade et le chef qui s’affairent dans un silence monacal. C’est après tout ce cérémonial déjá bien rodé que, seulement, l’heureux convive prend pleinement possession des lieux. Certains regrettero­nt l’espace très épuré de l’époque Piège, d’autres préféreron­t la profusion décorative et végétale qui domine désormais dans la salle du restaurant. Les larges fauteuils et banquettes

Newspapers in French

Newspapers from France