La pre­miè­re des Ders

Vocable (Allemagne) - - Édito Sommaire - SAN­DRA JUMEL RÉDACTRICE EN CHEF

100 ans après 14-18, la Fran­ce et l’Al­le­ma­gne com­mé­mo­rent en­sem­ble l’un des con­flits les plus meur­triers de leur his­toire et de l’his­toire de l’hu­ma­nité. La Pre­miè­re Gu­er­re mon­dia­le a re­des­si­né les fron­tiè­res de l’Eu­ro­pe, mais aus­si an­cré les cli­va­ges hé­ré­ditaires, an­nonçant les fu­turs con­flits du XXe siè­cle. Après l’as­sas­si­nat de l’ar­chi­duc FrançoisFer­di­nand, hé­ri­tier du trô­ne de l’Em­pi­re aus­tro­hon­grois, par un na­tio­na­lis­te ser­be, les al­li­an­ces font bloc. Le con­flit s’am­orce à l’été 1914 ent­re la Triple Al­li­an­ce com­po­sée du Reich al­le­mand, de l’Autri­che-Hon­grie et de l’Ita­lie face à la Triple En­tente de la Fran­ce, l’An­gle­terre et la Rus­sie. Les sol­dats français et al­le­man­ds s’en­ga­gent le co­eur lé­ger dans un con­flit qu’ils pen­sent rég­ler ra­pi­de­ment. “Gu­er­re éclair” ou “Blitz­krieg”, cha­cun est per­sua­dé de vi­te l’em­por­ter. Le con­flit bas­cu­le pour­tant ra­pi­de­ment dans une gu­er­re de po­si­ti­ons où cha­cun es­saie de main­tenir la li­g­ne de front. A Ver­dun en 1916, la ba­tail­le du­re 10 mois, au cours des­quels 60 mil­li­ons d’obus sont ti­rés et 300 000 sol­dats per­dent la vie. A l’image de cet­te ba­tail­le, la plus meur­triè­re de la Gran­de Gu­er­re, le con­flit s’en­li­se dans une gu­er­re de tran­chées, un char­nier à ciel ou­vert. Le 11 no­vem­bre 1918, l’Al­li­an­ce et l’En­tente si­gnent l’ar­mis­ti­ce qui met fin aux af­fron­te­ments ar­més, mais pas aux souf­fran­ces de part et d’aut­re de la fron­tiè­re fran­co-al­le­man­de re­des­si­née. Les per­tes hu­mai­nes sont co­los­sa­les. Pour­tant la „Der des Ders“n’au­ra de der­niè­re que le nom.

Newspapers in German

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.