Les États-Unis et l’im­mi­gra­tion

Vocable (Anglais) - - Édito | Sommaire - AMÉ­LIE ARA RÉ­DAC­TRICE EN CHEF

De­puis que Do­nald Trump est ar­ri­vé au pou­voir, le dé­bat sur l’im­mi­gra­tion a pris une place cen­trale dans la so­cié­té américaine. Le di­ri­geant a ré­cem­ment an­non­cé l’en­voi de 5 000 mi­li­taires, voire plus, à la fron­tière mexi­caine (celle qu’il pro­met­tait de bar­ri­ca­der avec son mur) afin d’em­pê­cher les ca­ra­vanes de mi­grants en pro­ve­nance d’Amé­rique Cen­trale d’en­trer dans le pays. Si les règles se dur­cissent pour les mi­grants et les de­man­deurs d’asile, qu’en est-il pour les im­mi­grés dé­jà ins­tal­lés aux États-Unis ? D’après le Pew Re­search Cen­ter, près de 12 des 44 mil­lions d’im­mi­grés que compte le pays se­raient sans pa­piers. Ces der­niers vivent pour la plu­part aux États-Unis de­puis de nom­breuses an­nées et sont bien in­sé­rés dans la so­cié­té, où ils re­pré­sentent 8% de la po­pu­la­tion ac­tive. Il y a deux ans, le pré­sident amé­ri­cain si­gnait un dé­cret fai­sant de la to­ta­li­té de ces im­mi­grés illé­gaux une prio­ri­té ab­so­lue pour l’ICE, la po­lice de l’im­mi­gra­tion, sans dis­tinc­tion entre ceux re­pré­sen­tant une me­nace pour la sé­cu­ri­té du pays et les autres. De­puis, les condi­tions de vie de ces der­niers ont chan­gé. Mais ils peuvent comp­ter sur le sou­tien d’as­so­cia­tions de dé­fense des droits ci­viques et d’avo­cats. La so­cié­té ci­vile et les po­li­ti­ciens se mo­bi­lisent éga­le­ment. On a ain­si vu émer­ger un mou­ve­ment ré­cla­mant la sup­pres­sion de l’ICE, sou­te­nu par des élus Dé­mo­crates de poids tel Bill de Bla­sio, le maire de New York. Et les im­mi­grés clan­des­tins semblent être nom­breux à croire en­core, en­vers et contre tout, au rêve amé­ri­cain... Bonne lec­ture !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.