OUI À LA VESTE BLANCHE

VOGUE Hommes International - - TENDANCES -

An­na Win­tour a écrit sur le car­ton d’in­vi­ta­tion de son dî­ner du Met que les hommes de­vaient ve­nir en white tie. Et voi­là le rap­peur Frank Ocean en veste blanche. Le Gi­ven­chy cou­tu­rier Ric­car­do Tis­ci en veste blanche. L’ac­teur Ed Burns en veste blanche. Tous im­pec­cables. Gros mal­en­ten­du : white tie, c’est un noeud pap’ blanc sur une che­mise blanche, sous un cos­tume noir. Or, se­lon l’éti­quette, le white tie n’est au­to­ri­sé dans l’hé­mi­sphère nord que du der­nier lun­di de mai au pre­mier lun­di de sep­tembre ( on ne plai­sante pas ). Dans l’hé­mi­sphère sud, il est to­lé­ré toute l’an­née. An­na Win­tour a donc im­po­sé mal­gré elle le blanc pour tout le monde dé­but mai : plus be­soin de res­pec­ter l’éti­quette of­fi­cielle, la di­gres­sion veste blanche est le nou­veau smo­king noir. Hum­phrey Bo­gart l’a im­mor­ta­li­sée dans Ca­sa­blan­ca, Sean Con­ne­ry dans James Bond et Don Dra­per dans Mad Men. Évi­dem­ment, on re­com­mande de la mal­trai­ter et de la ma­cu­ler au maxi­mum de vins rouges, fluides cor­po­rels, brû­lures sexy, pa­tines dé­bau­chées, mul­tiples rouges à lèvres, bien plus ré­vé­la­teurs

que les trop dis­crets smo­kings noirs.

LES VOGUEHOMMANIES

« HALSTON: INVENTING AME­RI­CAN FA­SHION » de Les­ley Fro­wick, pré­face de Li­za Min­nel­li, éd. Riz­zo­li, 75 $ ( pa­ru­tion le 11 no­vembre ) . VOGUE HOMMES

VH

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.