SI­MON NESSMAN, CO­VER BOY

VOGUE Hommes International - - À L’AFFICHE - PAR Gil­das STE­WART VOGUE HOMMES

En 2012, Ma­don­na pour illus­trer son single Girl Gone Wild eut l’idée de s’ins­pi­rer du my­thique Free­dom! ’90 de George Mi­chael, fil­mé bien des an­nées plus tôt par Da­vid Fin­cher, dans le­quel les plus belles filles du monde mi­maient les pa­roles du tube éten­dard de l’al­bum Lis­ten Wi­thout Pre­ju­dice.

Dans la vi­déo de la ma­te­rial girl si­gnée Mert & Mar­cus, Cin­dy, Nao­mi, Ch­ris­ty, Tat­ja­na et Lin­da cé­daient leur place au pe­lo­ton de tête de leurs ho­mo­logues mâles par­mi les­quels Si­mon Nessman, sai­si à même la peau dans un noir et blanc in­can­des­cent. Il n’en fal­lait pas plus pour lus­trer sa cou­ronne de su­per­mo­del, den­rée rare au pays de la mode.

Né au Ca­na­da il y a bien­tôt trente ans, cette fu­sée d’un mètre quatre–vingt–huit, corps d’élite, bouche our­lée comme le ca­na­pé Mae West de Da­li, casque de boucles ébène, est une suc­cess sto­ry comme on en voit peu. Il a prê­té son hal­lu­ci­nante pho­to­gé­nie à une cas­cade de cam­pagnes, no­tam­ment Cal­vin Klein, Ver­sace, Ralph Lau­ren, D&G, ou en­core Gi­ven­chy. Ce­rise sur le gâ­teau d’une car­rière sans fautes : ses plon­geons dans les vagues ser­rés par Bruce We­ber pour van­ter l’ef­fi­ca­ci­té éro­gène de l’ac­qua di Gio Es­sen­za d’ar­ma­ni, de­ve­nu un brû­lant clas­sique des films de pub.

Que faut–il sa­voir de Si­mon Nessman ? C’est un spé­ci­men très phy­sique, sé­rieu­se­ment por­té sur le surf, la ran­don­née, un adepte du yo­ga à tous crins pour se dé­les­ter de trop de pres­sion qui se dé­fi­nit en trois mots « pas­sion­né, at­ten­tion­né et ex­cen­trique ». Au pre­mier rang de ses pas­sions, la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment l’a na­tu­rel­le­ment conduit à di­ri­ger le Ce­dar Coast Field Sta­tion, ba­sé à Clayo­quot Sound, dans l’ouest de l'île de Van­cou­ver, un pa­ra­dis scan­dé de fo­rêts vierges, de lacs et de plages, dont la mis­sion est la re­cherche, l’édu­ca­tion et le main­tien de la di­ver­si­té bio­lo­gique. En cou­ver­ture de

Vogue Hommes pour la pre­mière fois, Si­mon Nessman per­çoit le chic d’abord comme une at­ti­tude. « Il s’agit d’être bien dans sa peau, d’ai­mer son image et de tou­jours faire preuve d’hu­mi­li­té et de sub­ti­li­té. » Comment se voit–il dans dix ans ? « Je me vois conti­nuer à faire ce que je fais au­jourd’hui, avec plus de temps en­core pour faire du ba­teau, sur­fer, pê­cher, jar­di­ner. Et j’ai­me­rais aus­si fon­der une fa­mille. » C’est tout le mal qu’on lui sou­haite.

Si­mon Nessman, pho­to­gra­phié par Alas­dair Mclel­lan dans Vogue Hommes Au­tomne–hi­ver 2011.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.