ÉDI­TO

VOGUE Hommes International - - VOGUE HOMMES - Oli­vier LALANNE

Tout a com­men­cé lors d’un dî­ner, organisé avec la ré­dac­tion afin d’échan­ger sur le thème, en­core à dé­fi­nir, du

Vogue Hommes que vous te­nez entre les mains. Alors que les idées val­saient sans vrai­ment convaincre, la conver­sa­tion a tout à coup tour­né au­tour de la no­tion de « chic ». Qu’est–ce que le chic au­jourd’hui ? Qui est chic ? Qui ne l’est pas ? Est que le co­ol a eu la peau du chic ? Est–ce que l’on peut être chic sans avoir l’air vieux ? Être chic, ça parle à qui ? Et si le chic était tout sim­ple­ment mort et en­ter­ré ? La dis­cus­sion s’est ani­mée et a vi­ré au dé­bat sai­gnant, signe im­pa­rable que le chic va­lait la chan­delle d’un nu­mé­ro en­tier.

Puis il y a eu les dé­fi­lés prin­temps–été 2019, le jeu des chaises mu­si­cales, no­tam­ment à la tête des vais­seaux ami­raux que sont Dior ou Vuit­ton, le raz–de–ma­rée sports­wear/street­wear sur la qua­si–to­ta­li­té des col­lec­tions, y com­pris les marques les plus clas­siques, sans par­ler de l’hé­mor­ra­gie de bas­kets, ex­ploi­tées sous toutes les cou­tures. Ja­mais les codes et les fron­tières de l’élé­gance n’ont été à ce point brouillés.

Ce nou­veau nu­mé­ro de Vogue Hommes part donc à la conquête du chic et in­ter­roge ses nou­veaux contours, scanne au plus près sa mu­ta­tion, sa ca­pa­ci­té à re­flé­ter les en­jeux de l’époque, le dé­cloi­son­ne­ment des genres, des styles, des hié­rar­chies et l’évo­lu­tion tout en sou­plesse de la mas­cu­li­ni­té. Et force est de consta­ter que si tout l’en­jeu est de vi­ser la juste ex­pres­sion de soi, loin des for­mules toutes faites, le chic conserve son au­ra, le pou­voir d’en­flam­mer les es­prits. Et de faire rê­ver.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.