KATE

VOGUE Paris - - Beauté -

«C’était gé­nial de po­ser pour elle. J’ai été sa pre­mière “muse-vic­time”. Elle ai­mait bien pla­cer son mo­dèle en zone d’in­con­fort et j’en ai fait l’ex­pé­rience. Je me sou­viens une fois, ado­les­cente, je po­sais pour elle en Bre­tagne chez ma mère. La mai­son avait un bal­con plu­tôt dan­ge­reux, im­pra­ti­cable, jon­ché de ronces. Elle m’a de­man­dé de me mettre nue et de m’y as­seoir. Face à la com­pli­ca­tion, elle a écar­té les ronces, je me suis as­sise, puis les ronces m’ont re­cou­verte in­té­gra­le­ment. Elle était hi­lare, a pris sa pho­to et, dé­jà hap­pée par la pro­chaine, m’a plan­tée là. J’ai dû l’ap­pe­ler au moins dix mi­nutes avant qu’elle ne réa­lise qu’elle m’avait ou­bliée.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.