Thons rouges : Green­peace re­laxé

Voile Magazine - - Actus -

Le 4 juin 2010, au large de Malte, des ac­ti­vistes de Green­peace, op­po­sés à la pêche au thon rouge, avaient ap­pro­ché des pê­cheurs sé­tois tra­vaillant sur trois ba­teaux. Ils avaient cou­pé et les­té un de leurs im­menses fi­lets à l’aide de sacs de sable pour li­bé­rer les pois­sons. Une al­ter­ca­tion avait op­po­sé les deux camps, fai­sant un bles­sé, un ca­me­ra­man qui n’avait pas por­té plainte. L’ar­ma­teur Aval­lone avait es­ti­mé une perte chif­frée entre 90 et 95 tonnes de thons. Trois ans plus tard – le temps de la jus­tice –, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Mont­pel­lier avait in­fli­gé à Green­peace 10 000 € d’amende (dont 5 000 avec sur­sis) et 5 000 € d’amende (2 500 avec sur­sis) à deux res­pon­sables de l’or­ga­ni­sa­tion. Alour­die en ap­pel en 2014, avec des amendes fermes, cette condam­na­tion avait en­suite été cas­sée par la cour de cas­sa­tion qui avait ren­voyé l’af­faire à Pa­ris. In­ter­mi­nable pro­ces­sus. En sep­tembre, la cour d’ap­pel a fi­na­le­ment re­laxé Green­peace In­ter­na­tio­nal ain­si que les deux res­pon­sables im­pli­qués, con­si­dé­rant que « le ca­rac­tère vo­lon­taire des dé­gra­da­tions n’était pas éta­bli ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.