YVES, CHEF DE BORD

Voile Magazine - - Croisiere -

Yves, in­gé­nieur de for­ma­tion et ex-di­ri­geant d’en­tre­prise, consacre dé­sor­mais une par­tie de son temps à na­vi­guer comme chef de bord au GIC. Ori­gi­naire de Saint-Ma­lo, il tire ses pre­miers bords à Jeu­nesse et Ma­rine puis, à vingt ans, s’ins­crit à l’école des Glé­nans. Il suit alors le cur­sus de mo­ni­teur de voile, chef de bord, puis chef de centre, et en­fin chef de bord haute mer. C’est donc tout na­tu­rel­le­ment qu’il in­tègre par la suite le GIC G (comme Glé­nans) qui gère à l’époque la flotte de haute mer de la cé­lèbre école de voile. Il écu­me­ra à cette époque la mer du Nord, l’An­gle­terre mais aus­si l’Ir­lande, l’Ecosse, les Shet­lands, l’Is­lande… Puis la vie de fa­mille et son ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle pre­nant le des­sus, il quitte le GIC et c’est en fa­mille qu’il pour­suit ses na­vi­ga­tions sur des ba­teaux de lo­ca­tion, prin­ci­pa­le­ment en Mé­di­ter­ra­née. Ce n’est qu’au mo­ment de la re­traite, en 2010, qu’il re­noue avec le GIC. Et si prendre un bord reste une source de sa­tis­fac­tion pour Yves, ce­la lui de­mande éga­le­ment un gros tra­vail de pré­pa­ra­tion. Un bon mois de tra­vail lui a été né­ces­saire en s’ap­puyant sur dif­fé­rents guides nau­tiques pour dé­fi­nir les étapes du par­cours Ber­gen-Moss long de 450 milles. A l’is­sue de cet im­por­tant tra­vail pré­pa­ra­toire, les par­ti­ci­pants re­çoivent un road­book qui syn­thé­tise le par­cours pré­vu, leur don­nant le cas échéant la pos­si­bi­li­té d’émettre des re­marques ou des sou­haits. « Etre chef de bord me rend lé­ga­le­ment res­pon­sable du ba­teau et de son équi­page ». Et donc même si la croi­sière se dé­roule dans un es­prit de convi­via­li­té, Yves veille et connaît à tout mo­ment la po­si­tion et la si­tua­tion du ba­teau. Il a il est vrai, plus de 40 000 milles dans son sillage.

Ex­pé­ri­men­té et mi­nu­tieux, Yves tient fer­me­ment le cap !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.