Du­four 360 GL

Voile Magazine - - Sommaire - Texte : Da­mien Bi­daine. Pho­tos : F. Van Mal­le­ghem

LA FORCE

de ce pe­tit Du­four ré­side sans conteste dans des amé­na­ge­ments de qua­li­té et dans l’in­croyable dé­ploie­ment d’as­tuces – prin­ci­pa­le­ment lié au tra­vail de concep­tion des me­nui­se­ries in­té­rieures – qui viennent sim­pli­fier la vie en mer. Mais nous y re­vien­drons plus tard, le temps d’une pe­tite mise au point por­tant sur la lon­gueur du ba­teau. Car si la taille ne fait pas le bon­heur, mieux vaut évi­ter les ambiguïtés. Or notre 360 GL ne fait que 34 pieds : moins de 10 m à la flot­tai­son, presque 11 avec la del­phi­nière. Rien de nou­veau en soi – la pra­tique chez Du­four n’est pas nou­velle et la concur­rence gonfle elle aus­si les ap­pel­la­tions com­mer­ciales de ses uni­tés. Nous res­tons ce­pen­dant ré­ser­vés, d’au­tant que le chan­tier de­vrait au contraire s’en­or­gueillir d’une ha­bi­ta­bi­li­té re­mar­quable sur un « pe­tit » 34 pieds ! Pas­sons et at­ta­chons-nous aux spé­ci­fi­ci­tés de ce nou­veau croi­seur, évo­lu­tion du 350 GL (VM n°229) dont les mo­di­fi­ca­tions les plus évi­dentes touchent au rouf et à la poupe. Sur le pont, ce­la consiste en l’ajout d’un hu­blot sur le nez du rouf of­frant une vue sur la route de­puis le car­ré et d’un grand ca­ré­nage su­pé­rieur dont le seul but est de dis­si­mu­ler les re­tours de drisses, écoutes et bosses de ris entre le pied de mât et le cock­pit. Une évo­lu­tion très ten­dance qui, sur cette taille d’uni­té, nous laisse pan­tois. Si le gain es­thé­tique n’est pas dis­cu­table, l’as­pect pra­tique l’est : un tel ca­ré­nage en po­ly­es­ter pèse un poids non né­gli­geable et toujours dom­ma­geable sur une pe­tite uni­té, même de croi­sière ; il en­castre de sur­croît l’ac­cas­tillage (pia­no, winches, pan­neau de pont), mul­ti­pliant les zones dif­fi­ciles à net­toyer sans dé­ga­ger pour au­tant un nou­vel es­pace de vie. En ef­fet, la pan­toire de GV si­tuée de­vant la ca­pote in­ter­dit l’uti­li­sa­tion en na­vi­ga­tion de ce grand ca­ré­nage comme d’une aire de re­pos. Ac­cor­dons au chan­tier que cet ar­ti­fice rend les dé­pla­ce­ments sur le rouf plus sûrs quand vient l’heure de ran­ger la GV dans son la­zy-bag. La mo­di­fi­ca­tion de la poupe s’avère en re­vanche ju­di­cieuse puis­qu’elle amé­liore l’as­sise du bar­reur et dote le cock­pit d’un es­pace de ran­ge­ment hu­mide sup­plé­men­taire. Au mouillage, l’as­sise tri­bord du bar­reur se sou­lève, li­bé­rant l’ac­cès à la pla­te­forme de bains et à son pa­lan de ma­nu­ten­tion. Pour adop­ter ce nou­vel amé­na­ge­ment, le chan­tier a dû re­voir le des­sin des co­lonnes de barre qui gagnent en fi­nesse ain­si que des as­sises du cock­pit qui ac­cueillent toujours trois équi­piers cha­cune. No­tons, plus gé­né­ra­le­ment, un ac­cent mis sur la qua­li­té des ma­té­riaux avec de nou­veaux stores, une sel­le­rie plus épaisse, des en­tou­rages de porte et des fargues en bois mas­sif. En pre­nant du re­cul, on dé­couvre la sil­houette clas­sique mais élé­gante du 360 GL : son bou­chain vif sur le tiers ar­rière sou­ligne une ca­rène dont la lar­geur est qua­si constante des ca­dènes à la jupe. Une as­tuce qui offre une belle ha­bi­ta­bi­li­té au Du­four. Sur l’eau, il est d’au­tant plus plai­sant à bar­rer que les ma­noeuvres sont sim­pli­fiées entre une écoute de GV mon­tée sur pan­toire (donc sans rail) et un pe­tit foc au­to­vi­reur. Une confi­gu­ra­tion adap­tée aux na­vi­ga­tions en équi­page ré­duit. Cer­tains trou­ve­ront le point de tire de la GV très avan­cé mais il peut être re­cu­lé en fond de cock­pit (op­tion). Quant au

TOUT A BORD SIMPLIFIE LA VIE EN MER

plan de voi­lure, s’il est co­hé­rent pour na­vi­guer au près, il mé­rite d’op­ter pour une voile type code 0 afin de dy­na­mi­ser les bords plus abat­tus. La pré­sence d’une del­phi­nière de sé­rie in­té­grant le da­vier et do­tée d’un point d’amure va clai­re­ment dans ce sens. Clas­sique, le Du­four l’est aus­si par son de­si­gn in­té­rieur lu­mi­neux grâce au nou­veau hu­blot fron­tal et bour­ré d’as­tuces qui ont l’avan­tage d’être ici toutes réunies. Evo­quons pêle-mêle la cave à vin, les huit équi­pets cein­tu­rant le car­ré, le ti­roir et le mi­ni-bar lo­gés dans le meuble de la table, le car­ré trans­for­mable, le siège du bar­reur in­cli­nable, les ra­mas­se­miettes (dans la table et le plan­cher), les des­sous-de-plat et planche à dé­cou­per in­té­grés dans la cui­sine et les très nom­breux pe­tits ran­ge­ments qui ne laissent au­cun re­coin in­ex­ploi­té. Reste, sur notre ver­sion deux ca­bines, à ap­pré­hen­der le mode d’emploi de la grande ca­bine ar­rière dont l’im­mense ma­te­las (2 x 1,80 m) est trans­per­cé par le tube de jau­mière. Deux op­tions : faire fi de ce « po­teau » au mi­lieu du lit et dor­mir de part et d’autre ; ou mettre en place la de­mi-cloi­son qui per­met d’iso­ler un tiers du lit pour en faire un ran­ge­ment sup­plé­men­taire. Quand on vous dit que ce Du­four-là est bour­ré d’as­tuces !

Le 360 GL est un croi­seur clas­sique, plu­tôt élé­gant, qui a su ti­rer le meilleur de ses aî­nés.

Le plan de voi­lure équi­li­bré avec son pe­tit foc mé­rite d’être com­plé­té par un code 0.

So­brié­té clas­sique, forte lu­mi­no­si­té et ran­ge­ment à foi­son font la force du 360 GL.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.