RAND­STAD QUATRE VILLES POUR UN POU­MON

Coeur éco­no­mique du pays, la Rand­stad, conur­ba­tion en­glo­bant Am­ster­dam, Utrecht, Rot­ter­dam et La Haye, mise sur l’in­di­vi­dua­li­té au sein de la col­lec­ti­vi­té.

Voyages d'Affaires - - SOMMAIRE -

Au deuxième rang mon­dial en nombre d’in­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers : en 2016, la ré­gion mé­tro­po­li­taine Am­ster­dam-Rot­ter­dam fi­gu­rait en très bonne place au sein du rap­port IBM Glo­bal Lo­ca­tions Trend. Avec 168 pro­jets, la ré­gion se clas­sait der­rière Londres, tou­jours pre­mière mais en perte de vi­tesse en rai­son du Brexit, et dé­pas­sait Pa­ris, alors que l’at­ten­tisme des in­ves­tis­seurs étran­gers était sen­sible dans un cli­mat à la fois post-at­ten­tats et pré­élec­to­ral. C’est dire le poids de la Rand­stad, conur­ba­tion qui re­groupe Am­ster­dam, Rot­ter­dam, La Haye et Utrecht et ac­cueille 7,5 mil­lions d’ha­bi­tants, contre 17 mil­lions pour l’en­semble des Pays-Bas. “C’est un peu comme la Ruhr en Al­le­magne, com­pare Er­li­jn Mul­der, conseillère au bu­reau des af­faires in­ter­na­tio­nales de la ville d’Utrecht. Mais, si la Rand­stad a un im­pact très fort, ce n’est pas une ré­gion ad­mi­nis­tra­tive au sens strict.” Il s’agit plus exac­te­ment d’une dé­li­mi­ta­tion sym­bo­lique au­tour des quatre villes les plus puis­santes du pays, son vrai pou­mon éco­no­mique. Si­tuée au centre de la Hol­lande, la Rand­stad est un noeud rou­tier, por­tuaire, aé­ro­por­tuaire et fer­ro­viaire. Des trains cir­culent en per­ma­nence, toutes les 10 à 15 mi­nutes, et les villes se re­joignent avec une grande fa­ci­li­té, l’OV Kaart étant uti­li­sable pour tous les moyens de trans­port – bus, mé­tro, tram ou train. Sur­tout, les quatre villes sont presque équi­dis­tantes de Schi­phol, le qua­trième plus grand aé­ro­port d’Eu­rope, qui offre un ac­cès idéal au mar­ché eu­ro­péen et mon­dial avec ses 323 connexions vers 98 pays. “Les quatre villes ont com­pris l’im­por­tance d’une col­la­bo­ra­tion ef­fi­cace qui per­mette de dé­ployer les atouts de cha­cune en

évi­tant la concur­rence”, pour­suit Er­li­jn Mul­der. En ef­fet, à cha­cune des quatre villes sa spé­ci­fi­ci­té. Centre éco­no­mique, Am­ster­dam de­meure la ca­pi­tale des ser­vices avec son pôle gran­dis­sant de start-up. Rot­ter­dam, quant à elle, pour­suit sa vo­ca­tion de ville lo­gis­tique avec son port, le pre­mier en Eu­rope et le hui­tième au ni­veau mon­dial. Mais, si ses ac­ti­vi­tés tra­di­tion­nelles – éner­gie, chi­mie, pé­tro­chi­mie – consti­tuent tou­jours son iden­ti­té, les sec­teurs scien­ti­fiques, en par­ti­cu­lier ceux de l’agro-ali­men­taire et des clean tech, prennent peu à peu de l’am­pleur, tan­dis que ses an­ciens docks ont été re­con­ver­tis en In­no­va­tion Dis­trict. Car la Rand­stad joue bien sûr la carte des start-up. Pour­tant, là aus­si, chaque ville veille à se dé­mar­quer : le trai­te­ment des dé­chets et la lo­gis­tique à Rot­ter­dam, les sciences de la vie et la san­té à Utrecht, la plus in­tel­lec­tuelle des quatre avec sa brillante uni­ver­si­té et une main d’oeuvre par­mi les plus qua­li­fiées d’Eu­rope. À l’écart de la vague start-up, La Haye s’est pour sa part im­po­sée de­puis plus d’un siècle comme le centre mon­dial de la jus­tice ac­cueillant entre autres la Cour in­ter­na­tio­nale de jus­tice ou la Cour pé­nale in­ter­na­tio­nale. Ca­pi­tale ad­mi­nis­tra­tive du pays, La Haye a dé­ve­lop­pé au cours des dix der­nières an­nées une nou­velle “Zone in­ter­na­tio­nale spé­ciale”, abri­tant la ma­jo­ri­té des or­ga­ni­sa­tions in­ter­na­tio­nales. Pas si éloi­gnée du monde des af­faires, en fait.

Rot­ter­dam

La Haye

Utrecht

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.