JEAN-MI­CHEL MA­THIEU, DI­REC­TEUR GÉ­NÉ­RAL DE JOON

DI­REC­TEUR GÉ­NÉ­RAL DE JOON

Voyages d'Affaires - - SOMMAIRE - J-M. M. – Joon, c’est le voyage nou­velle gé­né­ra­tion vu par Air France ; un voyage qui s’adresse à tous et pas seule­ment aux “mil­len­nials”. Pour créer cette com­pa­gnie, nous avons pui­sé dans des codes très ac­tuels, en par­ti­cu­lier ceux uti­li­sés par les 18-35

Les re­tours de nos clients sont pour la plu­part très sa­tis­fai­sants. L’at­ti­tude “ca­sual chic” de notre per­son­nel na­vi­gant ap­porte une vraie frai­cheur.

Com­ment, dans ses grandes lignes, dé­fi­ni­riez-vous la marque Joon ?

J-M. M. – Joon, c’est le voyage nou­velle gé­né­ra­tion vu par Air France ; un voyage qui s’adresse à tous et pas seule­ment aux “mil­len­nials”. Pour créer cette com­pa­gnie, nous avons pui­sé dans des codes très ac­tuels, en par­ti­cu­lier ceux uti­li­sés par les 18-35 ans : di­gi­tal, connec­té, flexible et per­son­na­li­sé.

Quel est le po­si­tion­ne­ment de Joon par rap­port à sa grande soeur Air France ?

J-M. M. – Tout d’abord, il est im­por­tant de rap­pe­ler qu’au­cune ligne ne se­ra opé­rée si­mul­ta­né­ment par Air France et par Joon. Joon doit per­mettre de re­prendre l’of­fen­sive sur les routes qui ne sont pas ren­tables pour Air France ou celles qui ont été aban­don­nées face à la concur­rence. Ce qui fa­vo­rise un re­tour à la com­pé­ti­ti­vi­té sur ces des­ti­na­tions. Grâce à Joon et à sa struc­ture de coûts plus com­pé­ti­tive, nous pou­vons re­prendre une dy­na­mique de crois­sance sur des mar­chés au­jourd’hui confis­qués par les low cost et les com­pa­gnies du Golfe. Rap­pe­lons tout de même que Joon pro­pose les mêmes stan­dards de qua­li­té et de confort qu’Air France. Ain­si, nos clients peuvent ré­ser­ver leur voyage en ligne, di­rec­te­ment sur le site Air France. Ils bé­né­fi­cient éga­le­ment du pro­gramme de fi­dé­li­té Flying Blue et pro­fitent au sol de tous les ser­vices d’Air France, que ce soit pour l’en­re­gis­tre­ment, l’ac­cès SkyP­rio­ri­ty, les sa­lons Bu­si­ness ou l’as­sis­tance en es­cale. Et vis-à-vis des com­pa­gnies low cost ?

J-M. M. – Si nous pro­po­sons des ta­rifs adap­tés aux dif­fé­rents be­soins des voya­geurs, no­tam­ment des ta­rifs Light sans ba­gage en soute, pour au­tant, Joon n’est pas pour au­tant une low cost. C’est plu­tôt une com­pa­gnie qui mixe les avan­tages of­ferts par les trans­por­teurs tra­di­tion­nels et par les opé­ra­teurs low cost, no­tam­ment sur sa classe Eco­no­my en moyen-cour­rier. Les ta­rifs peuvent être aus­si at­trac­tifs que ceux d’une low cost, mais avec des pres­ta­tions su­pé­rieures, par exemple des ho­raires pra­tiques, des ser­vices connec­tés, flexibles et per­son­na­li­sés. En­core une fois, les stan­dards de qua­li­té sont à la hau­teur de ceux d’Air France. Notre po­si­tion­ne­ment est éga­le­ment très dif­fé­rent de ce­lui de Transavia, la com­pa­gnie low cost d’Air France-KLM, qui se dé­ve­loppe très for­te­ment vers l’Eu­rope et le Bas­sin Mé­di­ter­ra­néen en moyen-cour­rier, avec un pro­gramme de vols en point-à-point de­puis Pa­ris Or­ly, Nantes et Lyon. Joon a, ellle, pour ob­jec­tif de ren­for­cer la pré­sence d’Air France sur son hub de Pa­ris CDG, aus­si bien sur le moyen que le long-cour­rier.

Après un an d’exis­tence, la clien­tèle a-t-elle adop­té Joon et son at­ti­tude “ca­sual chic” ?

J-M. M. – De­puis son lan­ce­ment, Joon af­fiche un co­ef­fi­cient de rem­plis­sage moyen de près de 85 % au glo­bal et proche de 90 % sur les routes moyen-cour­riers. Les re­tours de nos clients sont pour la plu­part très sa­tis­fai­sants. L’at­ti­tude “ca­sual chic” de notre per­son­nel na­vi­gant ap­porte une vraie frai­cheur. Nous avons sou­hai­té cas­ser les codes à tra­vers les uni­formes de nos hô­tesses et ste­wards. En bas­kets blanches et te­nue dé­con­trac­tée, ils in­sufflent l’état d’es­prit de cette nou­velle com­pa­gnie.

Quelles sont les ré­ac­tions de votre clien­tèle bu­si­ness face à cet état d’es­prit ?

J-M. M. – Vrai­ment très po­si­tives ! Je peux, bien sûr, ima­gi­ner qu’elle ne fasse pas l’una­ni­mi­té au­près de tous nos voya­geurs. Mais les re­tours de notre clien­tèle bu­si­ness sont eux aus­si très fa­vo­rables.

Quels ser­vices à bord par­ti­cu­liè­re­ment in­no­vants pro­po­sez-vous ?

J-M. M. – D’abord, du strea­ming 100 % gra­tuit avec YouJoon, un por­tail de connexion per­met­tant à nos clients d’ac­cé­der à par­tir de leurs smart­phones, or­di­na­teurs ou ta­blettes à une pro­gram­ma­tion très ac­tuelle de sé­ries et web TV. En­suite Al­loS­ky, pour des séances de ci­né­ma im­mer­sif via la lo­ca­tion de lu­nettes de réa­li­té vir­tuelle pour 15 € par vol. D’autre part, nous avons dé­ve­lop­pé une gamme de ser­vices pour pro­lon­ger l’ex­pé­rience Joon au-de­là des portes de l’avion. C’est le cas par exemple de notre par­te­na­riat avec Tra­vel Car, qui va pro­po­ser à nos clients de prendre en charge leur voi­ture à l’aé­ro­port et de la louer à d’autres par­ti­cu­liers. Une so­lu­tion qui per­met de cou­vrir les frais de par­king !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.