L’aé­rien en self-ser­vice

Voyages d'Affaires - - ACTUALITÉS -

Sans être ex­perts de la réservation voyage, les voya­geurs sont pas­sés maîtres dans l’art de com­po­ser eux-mêmes leurs dé­pla­ce­ments, ré­ser­vant de ma­nière sé­pa­rée un billet low cost pour re­joindre l’aé­ro­port d’où ils re­par­ti­ront sur un vol long-cour­rier. Cette ten­dance, “le self-connec­ting”, n’est pas sans in­quié­ter les com­pa­gnies tra­di­tion­nelles, puis­qu’elle vient en concur­rence avec leur stra­té­gie de hub.

Certes, et ce­la joue en fa­veur des trans­por­teurs clas­siques, la dé­marche n’est pas sans risque puisque les cor­res­pon­dances ne sont pas as­su­rées en cas de re­tard, le tout s’ajou­tant à la né­ces­si­té d’en­re­gis­trer le ba­gage à chaque étape du voyage. Reste qu’avec l’es­sor conti­nu des com­pa­gnies low cost et leur poids crois­sant sur les aé­ro­ports ré­gio­naux, le phé­no­mène n’est pas prêt de se li­mi­ter. Mieux même : il s’or­ga­nise. “Il s’agit d’une nou­velle fa­çon de consom­mer que les clients plé­bis­citent”, ex­plique Jean-Charles Pé­ri­no, di­rec­teur com­mer­cial de La Com­pa­gnie. Comme ceux de Corsair, Nor­we­gian ou WestJet, les vols du trans­por­teur sont com­mer­cia­li­sés sur la plate-forme World­wide by ea­syJet. Lan­cé par la com­pa­gnie orange, ce pro­gramme per­met de re­lier ses vols avec les liai­sons in­ter­con­ti­nen­tales d’autres com­pa­gnies. Ré­cem­ment, Vir­gin At­lan­tic et la com­pa­gnie ca­na­dienne Air Tran­sat se sont ajou­tés à la liste des par­te­naires et vont pro­po­ser des connexions avec leurs vols long-cour­riers à Londres Gat­wick. Il en est de même avec Sin­ga­pore Airlines (SIA) à Mi­lan Mal­pen­sa et Scoot, fi­liale à bas coûts de SIA, à Ber­lin Te­gel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.