Ali­men­ta­tion zen

Zen et bien dans ma vie - - Sommaire -

Le po­ti­ron ap­par­tient à la fa­mille des cu­cur­bi­ta­cées, qui com­prend éga­le­ment la ca­le­basse, la pas­tèque et le con­combre.

Il peut avoir une forme ob­longue, ou sphé­rique et apla­tie aux pôles, comme la terre. Sa peau, orange ou jaune, est épaisse. Sa chair pré­sente des nuances entre le vert clair et le vert fon­cé, le blanc et le gris, ou le jaune oran­gé et le rouge. Comme beau­coup de cu­cur­bi­ta­cées, le po­ti­ron est une plante mo­noïque, c’est-à-dire que l’on trouve sur un même pied des fleurs mâles et fe­melles. Le po­ti­ron est égalment une as­su­rance pour avoir une très belle peau. Dans la même ca­té­go­rie que les ca­rottes ou les épi­nards, les spé­cia­listes de la san­té, et ceux de l’uni­vers cos­mé­tique, as­surent que le po­ti­ron est l’un des lé­gumes les mieux pour­vus en pro­vi­ta­mine A (2 mg aux 100 g) né­ces­saire à l’éclat de la peau. Plus sa chair est oran­gée, plus elle en est riche. La pec­tine conte­nue de­dans piègent éga­le­ment les par­ti­cules de cho­les­té­rol et per­mettent d’en ré­duire par­tiel­le­ment l’ab­sorp­tion.

Pour beau­coup, il s’agit aus­si d’un « al­lié du ré­gime sans sel ». Fai­ble­ment char­gé en so­dium, le po­ti­ron est idéal pour un ré­gime sans sel. En hi­ver par exemple, il per­met de faire le plein de pro­vi­ta­mine A, de fer, de man­ga­nèse et de cuivre. Ces qua­li­tés nu­tri­tion­nelles per­mettent de ren­for­cer les dé­fenses im­mu­ni­taires de l’or­ga­nisme et de tra­ver­ser l’hi­ver en dou­ceur. Le po­ti­ron, une plante ori­gi­naire d’Amé­rique du Sud, pré­sente de très in­té­res­sants bien­faits pour la san­té, qu’il s’agisse de sa chair ou de ses graines. Les po­ti­rons se ré­coltent à com­plète ma­tu­ri­té et se consomment gé­né­ra­le­ment cuits, en­core que cer­tains les ap­pré­cient crus. La sai­son s’étend de d’ctobre à jan­vier. Tout ce qu’on peut af­fir­mer, et ce qu’il faut ab­so­lu­ment re­te­nir, c’est que le Po­ti­ron est un fa­bu­leux vec­teur de force et de san­té. Tout d’abord, le po­ti­ron est un sti­mu­lant in­tes­ti­nal puis­sant. L’ac­tion des fibres du po­ti­ron (1,3 g aux 100 g) est ren­for­cée par le man­ni­tol, un sucre laxa­tif. Tou­jours consom­mées cuites et sou­vent mou­li­nées (po­tages, pu­rées), ces fibres sont par­ti­cu­liè­re­ment bien to­lé­rées.

Le po­ti­ron est un al­lié an­ti­cho­les­té­rol.

Les pec­tines conte­nues dans la chair du po­ti­ron re­tardent le pas­sage des sucres dans le sang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.