Deutsche Welle (French Edition)

Sécurité renforcée autour de Félix Tshisekedi en RDC

-

Tous les véhicules qui empruntent certaines artères sont contrôlés. Un climat qui pèse sur les habitants de la capitale congolaise.

"Il y a une barrière du côté Camp Tchatchi vers la cité de l'OUA, à la commune Ngaliema, pour sortir vers Magasin. Pour passer, c'est vraiment dif cile. Ils contrôlent les pièces d'identité et font des contrôles dans les véhicules et aussi des passagers. Ça prend vraiment du temps", se lamente Rachelle Ngoya.

Rachelle décrit les barrages mis en place dans la commune de Ngaliema, dans l’ouest de la ville, où se trouve notamment la résidence du président de la République. Elle se plaint aussi du temps perdu à ces barrages.

"C'était un peu énervant parce qu'on était pressé déjà. A Kinshasa, le transport est vraiment dif cile et avec des barrières, ça fait vraiment perdre du temps. Ça énerve en fait. C'est vraiment dif cile de faire quoi que ce soit."

Contrôles policiers

Car les contrôles policiers aggravent les embouteill­ages déjà très répandus à Kinshasa. Ce que déplore aussi Anzi Kibonge qui est chauffeur privé.

"Aujourd'hui, il y avait vraiment beaucoup d'embouteill­ages. Les gens passent, mais ça traîne. Contrôler les véhicules et tout, ça crée vraiment des embouteill­ages et puis ça nous fatigue vraiment. On se sent comme si on était en insécurité dans notre commune de Ngaliema, parce que les embouteill­ages créent aussi de l'insécurité", explique Anzi Kibonge.

Ces contrôles visent à assurer la sécurité du président congolais, Félix Tshisekedi, après que quelques dizaines d’hommes armés ont tenté un coup d'Etat le dimanche 19 mai 2024.

Les libertés menacées

Mais ceux-ci font aussi peser des risques sur le respect des libertés publiques. C’est ce qu’explique Carlos Mupili, professeur de droit à Kinshasa.

"Lorsqu'on met en place des barrages, on porte atteinte aux libertés publiques, à la liberté de circuler et au droit à la vie privée lorsqu'on est contrôlé. C'est là qu'intervient la notion de la police administra­tive qui a une mission de prévention et de contrôle des actes administra­tifs", dit le professeur de droit.

Parallèlem­ent, des patrouille­s mixtes, qui réunissent des éléments de l’armée et de la police nationale, ont été mises en place depuis ce mardi dans les rues de Kinshasa.

 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from Germany