Nou­velle ère pour le mu­sée de l’ H o m m e

Déco Magazine - - ARCHI-NEWS -

D’un être hu­main,

on di­rait qu’on lui a «res­tau­ré le squelette et ren­for­cé les ar­ti­cu­la­tions». En ver­sion ar­chi­tec­tu­rale, ce­la donne un grand ré­amé­na­ge­ment in­té­rieur et un dé­ca­page en règle des es­paces d’ex­po­si­tion. C’est ce qui est ar­ri­vé au mu­sée de l’Homme, fer­mé pen­dant de si longues an­nées que l’on fi­nis­sait par ou­blier son exis­tence dans l’aile Pas­sy du Pa­lais de Chaillot. Des vi­trines à l’an­cienne, l’Agence Bro­chetLa­jus-Pueyo, as­so­ciée à l’Ate­lier d’Ar­chi­tec­ture Em­ma­nuel Ne­bout, a fait table rase, elle a dé­ga­gé les baies vi­trées et fait en­trer la lu­mière du jour, à peine ta­mi­sée par des stores blancs. Voi­là un mu­sée comme neuf, ou­vert sur la ville, sa vie et ses mil­lions d’ha­bi­tants, do­té d’une mez­za­nine qui suit la courbe de la longue nef prin­ci­pale. Tel­le­ment clair et aé­ré dé­sor­mais que l’on ne peut s’em­pê­cher de l’op­po­ser au mu­sée du Quai Bran­ly et à sa pé­nombre han­tée de fi­gures ar­chaïques. Ici, la sélection des pièces (tou­jours très fortes, rap­por­tées d’ex­pé­di­tions par des pa­léon­to­logues ou eth­no­logues comme Yves Cop­pens, Jean Rouch ou Claude Lé­vi-Strauss) est dras­tique, elle n’oc­cupe pas tant des vi­trines que des mi­cro-ar­chi­tec­tures dont la réa­li­sa­tion, pour cer­taines, a été confiée à des ar­tistes contem­po­rains. Là où Bran­ly livre ses pièces fron­ta­le­ment, le mu­sée de l’Homme les met en scène, par­fois à la li­mite de la li­si­bi­li­té. Une langue en ré­sine de 3,5 mètres de haut pour faire en­tendre les chants de la terre en­tière, des pan­neaux de feutre aux dé­coupes sty­li­sées pour faire com­prendre la néo­li­thi­sa­tion… La struc­ture des bustes, réa­li­sa­tion par­ti­cu­liè­re­ment spec­ta­cu­laire, suit sur deux ni­veaux le mou­ve­ment du bâ­ti­ment: elle a la forme d’une gi­gan­tesque por­tée de mu­sique en lames d’acier et sup­porte de très dé­con­cer­tants bustes de plâtre illus­trant la di­ver­si­té des peuples du monde. Ici, il n’y a pas plus de che­mi­ne­ment li­néaire qu’il n’y en a dans l’his­toire de l’évo­lu­tion de l’Homme. Puisque la Terre a hé­ber­gé en même temps plu­sieurs es­pèces d’hommes, ce mu­sée nou­velle ver­sion s’at­tache à sou­li­gner le «buis­son­ne­ment» des li­gnées hu­maines. À tra­vers le crâne de Des­cartes ou le squelette de Lu­cy, il ap­porte en­core des ré­ponses (ja­mais dé­fi­ni­tives) aux trois ques­tions es­sen­tielles: «Qui som­mes­nous?», «D’où ve­nons-nous?», «Où al­lons-nous? », mais son pro­pos s’oriente dé­sor­mais vers l’ave­nir de l’Homme et son rap­port à l’en­vi­ron­ne­ment. Ne pas ou­blier qu’il s’agit de­puis sa créa­tion en 1937 d’un mu­sée-la­bo­ra­toire et que les scien­ti­fiques hé­ber­gés par le site sont à la dis­po­si­tion du pu­blic sur le Bal­con des Sciences qui a re­trou­vé pour l’oc­ca­sion sa su­perbe ver­rière réa­li­sée par Da­vioud. À l’étage, l’ex­po­si­tion tem­po­raire Chro­nique d’une re­nais­sance ré­vèle tout des ou­tils mis en oeuvre pour trans­for­mer le vieux mu­sée en es­pace contem­po­rain.

17, place du Tro­ca­dé­ro, 75016 Pa­ris. mu­see­del­homme.fr

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.