Saint L aurent, un mu­sée au Ma­roc

Déco Magazine - - ARCHI-NEWS - Va­lé­rie Ap­pert

2017: an­née YSL!

Cet au­tom­ne­là, deux mu­sées consa­crés à Yves Saint Laurent ou­vri­ront conjoin­te­ment leurs portes; certes, le pre­mier, à Pa­ris, au­ra un pe­tit air de dé­jà-vu pour les ini­tiés qui ont fré­quen­té (en mi­ni-groupes et sur ren­dez­vous!) les sa­lons d’es­sayage feu­trés de cet ap­par­te­ment, ave­nue Mar­ceau, où le cou­tu­rier a tra­vaillé de 1974 à 2002 et de­ve­nu de­puis le siège de la fon­da­tion Pierre Ber­gé - Yves Saint Laurent. Le deuxième, en cours de construc­tion à Mar­ra­kech, se­ra en re­vanche une pure créa­tion, conju­guant, se­lon les sou­haits de Pierre Ber­gé, la mo­der­ni­té et les ré­fé­rences ex­pli­cites au contexte cultu­rel ma­ro­cain. Rien que de plus na­tu­rel pour l’an­cien com­pa­gnon d’Yves Saint Laurent que d’im­plan­ter le mu­sée dans un pays qui a tou­jours ins­pi­ré le cou­tu­rier dans les cou­leurs et les formes de ses vê­te­ments. En 1966, le couple achète une pe­tite mai­son dans la mé­di­na de Mar­ra­kech puis en­tre­prend de sau­ver de la des­truc­tion un jar­din pu­blic dé­ser­té qui de­vien­dra le jar­din Ma­jo­relle avec sa pe­tite bâ­tisse trans­for­mée en mu­sée des arts et de la culture ber­bères. Le pro­jet du mu­sée Yves Saint Laurent Mar­ra­kech, tout en terre cuite, bé­ton et gra­ni­to, a été confié au ca­bi­net fran­çais Stu­dio KO, fon­dé par les ar­chi­tectes Oli­vier Mar­ty et Karl Four­nier qui se sont plon­gés dans les ar­chives du cou­tu­rier. In­fluen­cé par la dua­li­té tou­jours pré­sente chez YSL entre courbes et lignes droites, gestes dé­liés et coupes franches, l’édi­fice se pré­sente comme un as­sem­blage de cubes, ha­billés d’une den­telle de brique qui rap­pelle la trame d’un tis­su. L’in­té­rieur, au contraire, se­ra ve­lou­té et lu­mi­neux comme une dou­blure de vê­te­ment. Il abri­te­ra sur 4000 m2 une par­tie de la collection de la fon­da­tion Pierre Ber­gé - Yves Saint Laurent, qui com­prend 5000 vê­te­ments, 15 000 ac­ces­soires haute cou­ture et des di­zaines de mil­liers de des­sins, Saint Laurent ayant dès ses dé­buts mé­ti­cu­leu­se­ment conser­vé et ré­per­to­rié ses créa­tions. Un es­pace d’ex­po­si­tion per­ma­nente de 400 m2, pré­sen­tant le tra­vail du cou­tu­rier dans une scé­no­gra­phie de Ch­ris­tophe Mar­tin, une salle d’ex­po­si­tion tem­po­raire, une bi­blio­thèque de re­cherche de 5000 ou­vrages concer­nant aus­si bien la mode que la culture ber­bère ou l’his­toire ara­bo-an­da­louse… Et un au­di­to­rium où se­ront pro­je­tés ces films que le cou­tu­rier re­gar­dait en boucle et qui en disent long sur ses sources d’ins­pi­ra­tion, comme Sen­so de Lu­chi­no Vis­con­ti ou Les dames du Bois de Bou­logne de Ro­bert Bres­son.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.