DULCE BIL­BAO VI­DA À

Déco Magazine - - BALADE -

* QUE MAN­GER? Des pintxos, bien sûr, spé­cia­li­té basque qui su­per­pose sur un socle de pain di­vers pe­tits ali­ments main­te­nus par un cure-dents: jam­bon, mo­rue, fro­mage de chèvre, po­ti­ron… Cette «cui­sine mi­nia­ture» (qui fait aus­si fi­gure d’ar­chi­tec­ture mi­nia­ture) se dé­guste de bar en bar, à même le comp­toir (à ne pas confondre avec les ta­pas!). On re­com­mande la Gil­da, in­tri­gant hom­mage à Ri­ta Hay­worth, consti­tuée de pi­ment, d’olives et d’an­chois. * OÙ MAN­GER? - Au res­tau­rant-bis­trot Gug­gen­heim. Certes moins étoi­lé que le Ne­rua, res­tau­rant si­tué éga­le­ment dans le mu­sée (sous la di­rec­tion du chef Jo­sean Ali­ja), mais tout aus­si avant-gar­diste que les vo­lutes de ti­tane. Le me­nu dé­gus­ta­tion, des oeufs rô­tis à basse tem­pé­ra­ture jus­qu’aux bou­lettes de porc ibé­rique, vous consu­me­ront à pe­tit feu. Apo­théose: le pain per­du ca­ra­mé­li­sé. * OÙ DOR­MIR? - Au Sil­ken Grand Hô­tel Do­mine Bil­bao. Cet hô­tel 5 étoiles, ul­tra­con­tem­po­rain, est si­tué juste en face du Gug­gen­heim. Sa fa­çade en mi­roirs offre un jeu constant de re­flets avec le mu­sée. Amé­na­gé en 2002 par le de­si­gner Ja­vier Ma­ris­cal, il est consi­dé­ré comme le pre­mier hô­tel de Bil­bao conçu à 100% par un Es­pa­gnol. Ne ra­ter ni son ver­ti­gi­neux es­ca­lier en co­li­ma­çon ni ses oeuvres d’art. - AU MELIA BIL­BAO (5 ÉTOILES). Entre la ri­vière Ner­vion et le nou­veau Pa­lais des con­grès, un en­vi­ron­ne­ment très contem­po­rain pour cet hô­tel éri­gé par l’ar­chi­tecte Ri­car­do Le­gor­re­ta et ins­pi­ré par l’oeuvre du sculp­teur basque Eduar­do Chil­li­da. * SE REN­SEI­GNER: www.bil­bao­tu­ris­mo.net www.gug­gen­heim-bil­bao.eus

Porte rouge de Da­niel Bu­ren. En­trée du mé­tro de Nor­man Fos­ter.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.