Guy Ba­reff, de terre et de lu­mière, Thier­ry de Go­ros­tar­zu chez Che­riff Ta­bet, Zad Moul­ta­ka de Ve­nise à Bey­routh.

Déco Magazine - - SOMMAIRE - Pro­pos re­cueillis par Ch­ris­tiane Ta­wil Ré­di­gé par Ka­rene Sa­fi

Du 14 avril au 12 mai der­nier, pour cé­lé­brer les seize ans de la ga­le­rie XXe Siècle à Ham­ra, le sculp­teur fran­çais Guy Ba­reff a pré­sen­té ses der­nières créa­tions, à mi-che­min entre la sculp­ture et l’ar­chi­tec­ture.

Né à Mâ­con en 1942, Guy Ba­reff a connu une car­rière pro­li­fique et va­riée. Star de la sculp­ture du­rant les an­nées 70, l’ar­tiste ex­pose dans des ga­le­ries pres­ti­gieuses et réa­lise des oeuvres à grande échelle pour des hô­tels de luxe et des vil­las pri­vées. Au cours des trois der­nières dé­cen­nies, Ba­reff dé­laisse sa pas­sion et se tourne vers la pein­ture, le théâtre et la lit­té­ra­ture. Pour son ex­po­si­tion à Bey­routh, l’ar­tiste de 76 ans s’est tour­né de nou­veau vers les dieux du feu pour pré­sen­ter seize oeuvres, dont six ont été réa­li­sées spé­cia­le­ment pour la ga­le­rie XXe Siècle. Ces nouvelles créa­tions rap­pellent de ma­nière si­gni­fi­ca­tive son style em­blé­ma­tique qui a mar­qué ses dé­buts dans la sculp­ture et re­pré­sentent une étude re­nou­ve­lée du lan­gage vi­suel de ses oeuvres pré­cé­dentes. Avec l’ar­gile, son ma­té­riau de pré­di­lec­tion, Guy Ba­reff a ex­plo­ré les ver­tus de la terre pour ex­pri­mer la cha­leur, la cou­leur, la forme pure et la tex­ture brute. Or­ga­niques, dé­pouillées et sans ar­ti­fice, ses oeuvres sont le fruit de l’union entre l’ar­chi­tec­ture et la sculp­ture; un dia­logue conti­nu entre la lu­mière pro­je­tée et la forme mo­de­lée.

Quelle est la re­la­tion entre vos sculp­tures et l’ar­chi­tec­ture? J’ai tou­jours sou­hai­té être ar­chi­tecte et de­si­gner. C’était ma pas­sion. À 12 ans dé­jà, je des­si­nais des mai­sons. Mon père était cé­ra­miste et peintre et membre fon­da­teur des Po­tiers d’Ac­co­lay; il m’a re­ti­ré de l’école à l’âge de 15 ans pour de­ve­nir cé­ra­miste et tra­vailler avec lui. Quand je me suis lan­cé dans l’uni­vers de la sculp­ture, je suis re­ve­nu vers mes pre­mières amours: l’ar­chi­tec­ture et le de­si­gn. J’ai donc ap­pris à connaître l’ar­gile, un ma­té­riau qui m’a par­ti­cu­liè­re­ment at­ti­ré, et mes sculp­tures sont de­ve­nues des rêves d’ar­chi­tec­tures et d’ob­jets de­si­gn illu­mi­nés.

Vous sculp­tez le ma­té­riau et la lu­mière en même temps? Ma sculp­ture n’est pas une lampe ou un lu­mi­naire. La lu­mière qui en émane mo­dèle l’ob­jet. Et tout comme en ar­chi­tec­ture, je consi­dère que mes ob­jets ont deux vies: des lieux de vie diurne et noc­turne. Dans l’ar­chi­tec­ture, la nuit, on per­çoit la vie à tra­vers les fentes et la lu­mière dif­fu­sée par les ou­ver­tures dé­gage une am­biance mys­té­rieuse, énig­ma­tique; un as­pect éso­té­rique.

Vos sculp­tures sont-elles ins­pi­rées de l’ar­chi­tec­ture tro­glo­dy­tique? Mes ins­pi­ra­tions sont di­verses. Je vis en Pro­vence, dans le sud de la France, une ré­gion qui re­gorge par­ti­cu­liè­re­ment de grottes. Cer­taines étaient même ha­bi­tées, ce qui est ex­trê­me­ment rare. J’ai tou­jours été at­ti­ré par les formes or­ga­niques, les ro­chers, les co­quillages, les rap­ports entre l’ex­té­rieur et l’in­té­rieur, les pleins et les vides. Toutes ces no­tions sont à l’ori­gine de mes pre­mières pièces.

Donc votre tra­vail, c’est un rêve de pierre? Tout à fait. Sans ou­blier Gau­di et la fo­lie des pierres.

Vos oeuvres suivent-elles une conti­nui­té créa­tive ou ap­par­tien­nen­telles à des pé­riodes dis­tinctes? J’ai dé­mar­ré mes créa­tions en 1968 et j’ai ar­rê­té sans rai­son ap­pa­rente à la fin des an­nées 80. Ma pre­mière pé­riode s’ins­pire du mou­ve­ment ar­chi­tec­tu­ral or­ga­nique des an­nées 60 lan­cé par un groupe d’ar­chi­tectes spé­cia­li­sés dans les mai­sons bulles comme Ant­ti Lo­vag, Pas­cal Häu­ser­mann et An­dré Bloc. Au­jourd’hui, même si je n’aime pas les re­tours en ar­rière, mes nouvelles oeuvres sont une re­nais­sance, un an­cien feu qui se ral­lume.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.