Berges. À l’hô­tel des

Si la fa­mille Hae­ber­lin ré­gale les gour­mets de­puis un siècle et de­mi dans cette au­berge au bord de l’Ill en Al­sace, ce­la fait plus d’un de­mi­siècle que l’Au­berge de l’Ill conserve ses trois étoiles Mi­che­lin. Une pé­ren­ni­té due à un ta­lent qui passe d’une gé

Déco Magazine - - SOMMAIRE -

Aux com­mandes,

Marc Hae­ber­lin, un chef qui avant de re­joindre la cé­lèbre mai­son fa­mi­liale en 1976 a fait ses armes au­près des chefs les plus pres­ti­gieux à l’ins­tar des frères Trois­gros, de Re­né Las­serre, Paul Bo­cuse ou en­core Gas­ton Le­nôtre. Marc Hae­ber­lin a su main­te­nir les trois étoiles Mi­che­lin ac­quises par son père en 1967, si ce n’est qu’au fil du temps il a fait évo­luer sa cui­sine au gré de ses ins­pi­ra­tions. Ses créa­tions cu­li­naires en constante évo­lu­tion jouxtent les plats si­gna­tures pé­rennes qui ont fait la ré­pu­ta­tion de la mai­son: la mous­se­line de gre­nouille Paul Hae­ber­lin, le sau­mon souf­flé Au­berge de l’Ill ou en­core la truffe sous la cendre… L’Au­berge de l’Ill telle qu’on la connaît au­jourd’hui fut re­cons­truite au bord du cours d’eau épo­nyme après avoir été dé­truite par un bom­bar­de­ment pen­dant la Se­conde Guerre mon­diale. En 2007, Alain Du­casse re­com­mande à Marc Hae­ber­lin de confier le ré­amé­na­ge­ment de sa mai­son à Pa­trick Jouin et San­jit Man­ku, un duo d’ar­chi­tectes en­core peu mé­dia­ti­sés à l’époque. L’en­tente entre le chef et les de­si­gners est telle qu’en 2014 Pa­trick Jouin et San­jit Man­ku, de­ve­nus cé­lèbres, se voient confier la concep­tion de sa bras­se­rie Les Ha­ras de Stras­bourg avant de s’at­te­ler à re­don­ner une se­conde jeu­nesse à l’Au­berge de l’Ill il y a tout juste un an.

San­jit Man­ku et Pa­trick Jouin.

Marc Hae­ber­lin.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.